Des Tunisiens rendent hommage à Chokri Belaid sur le lieu de son assassinat (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
CHOKRI BELAID
An image of prominent opposition figure Chokri Belaid is seen printed on a Tunisian flag as mourners gather for a ceremony to mark the fifth anniversary of his death on February 6, 2018. Belaid, an anti-Islamist politician, was shot dead by suspected jihadists. / AFP PHOTO / FETHI BELAID (Photo credit should read FETHI BELAID/AFP/Getty Images) | FETHI BELAID/AFP/Getty Images
Imprimer

5 années sont passées depuis l’assassinat du leader de la Gauche Chokri Belaïd et les questions posées lors des 4 précédentes années semblent n'avoir toujours pas trouvé de réponses.

En marge de la commémoration organisée mardi devant l’ancien domicile de la famille Belaïd, là où le militant de gauche a été assassiné en 2013, le temps était au recueillement et aux interrogations.

Emna, professeur universitaire était présente à cette commémoration: "Déjà 5 ans. J'ai l'impression que c'était hier. Je pense que le fait qu'il n'y ai pas eu de justice renforce cette impression" affirme-t-elle. "Je ne sais pas qui est exactement derrière son assassinat mais une chose est certaine, ceux qui sont derrière l'assassinat de Chokri connaitront une fin encore plus tragique. J'en ai la conviction".

Pour Ahlem, le combat qu'avait commencé Chokri Belaid doit continuer: "Aujourd'hui, personne n'a repris son flambeau, ses idées, son humanisme. D'ailleurs, c'est peut-être ça qui a causé sa perte. Il les a aidé, ils l'ont trahi" explique-t-elle avant d'ajouter: "J'ai bon espoir que la lumière soit faite très prochainement et je suis surtout convaincu que la relève sera assurée quand je vois ses filles".

chokri belaid

Malgré les visages marqués par ce triste anniversaire, plusieurs personnes ont préféré retenir l'espoir: "Ce qu'il y a de merveilleux avec Chokri, c'est qu'il est peut-être mort mais son âme vit en chacun de nous. Quand je vois autour de moi, tous ces jeunes qui savent qui il est, ce qu'il a fait et ont cette frustration de ne pas avoir droit à la vérité et à la justice quant aux conditions de son assassinat; je me dis qu'il a planté en eux ses graines, celles d'un avenir plus juste, plus droit mené par ces jeunes, ses enfants!" raconte Lassaad, un ancien diplomate aujourd'hui enseignant.

Alors que certains, comme Lassaad retiennent l'espoir, d'autres ont plus de rancoeur: "J'en veux à Béji Caid Essebsi de ne pas avoir tenu sa promesse de faire éclater la vérité. Il sait ce qu'il s'est passé et il a promis lors de sa campagne de tout révéler. Il ne l'a pas fait. D'ailleurs, il me semble que rien d'officiel n'a été prévu par l'État tunisien. C'est une honte! Chokri devrait être dans les livres d'histoire, il devrait être en boucle à la télévision. Il devrait avoir droit à un hommage national tous les 06 février!" déplore Slim.

Farouche ennemi des islamistes, Chokri Belaïd a été assassiné devant son domicile le 6 février 2013. Les circonstances de son assassinat demeurent inconnues. La famille de Belaïd n'a cessé de pointer du doigt la responsabilité d'Ennahdha, au pouvoir à l'époque, dans ce meurtre.

chokri belaid

chokri belaid

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.