Le procès de la jeune palestinienne Ahed Tamimi de nouveau reporté

Publication: Mis à jour:
AHED TAMIMI
Ammar Awad / Reuters
Imprimer

JUSTICE - Initialement prévu le 31 janvier, puis reporté au mardi 6 février, le procès de la jeune activiste palestinienne devrait, aux dernières nouvelles, avoir lieu le 13 février d'après l'armée et la défense israéliennes.

Les raisons du report du procès n'ont pas été communiquées. La jeune fille âgée de 17 ans sera encore maintenue en détention jusqu'au verdict du tribunal militaire devant lequel elle comparaitra. Selon l'avocate de la famille, la mère d'Ahed, Narimane Tamimi, sera également jugée lors de ce procès.

L'adolescente avait été arrêtée en décembre dernier suite à la publication d'une vidéo devenue virale, la montrant en train de frapper des soldats israéliens avec sa cousine Nour, 20 ans. Ahed Tamimi avait alors été inculpée le 1er janvier par la justice militaire israélienne. Douze chefs d'accusation, liés à cet incident mais aussi à des faits antérieurs présumés, comme des jets de pierres, ont été retenus contre elle.

La mère d’Ahed, présente dans la vidéo et également arrêtée, est toujours détenue, tandis que sa cousine a été libérée sous caution.

Les organisations de défense des droits de l'Homme et l'Union européenne ont exprimé leur préoccupation devant le cas de cette adolescente. De son côté, le bureau du Haut Commissaire de l'ONU pour les droits de l'Homme a souligné que, selon les normes internationales, un enfant ne devait être détenu qu'en dernier recours.

LIRE AUSSI: