Près de vingt migrants morts repêchés près des côtes de Melilla

Publication: Mis à jour:
BOAT MIGRANTS SPAIN MOROCCO
Juan Medina / Reuters
Imprimer

IMMIGRATION - Près d'un vingtaine de migrants principalement originaires d'Afrique subsaharienne qui tentaient de rejoindre l'enclave espagnole de Melilla ont été retrouvés morts, samedi 3 février, près des côtes de la ville, a annoncé dimanche le porte-parole de la préfecture de l'enclave espagnole.

Repérés par le bateau espagnol "La Soroya", 16 "corps flottants dans la Méditerranée au large du cap des Trois Fourches" ont été repêchés par les patrouilles marocaines, rapporte le quotidien espagnol El Pais.

Emmenés à la morgue de Nador, selon des sources médicales, 15 des défunts étaient d'origine subsaharienne et un était marocain. Trois femmes figurent parmi les victimes, toujours selon El Pais.

Le bateau qui transportait ces clandestins originaires du Mali, de Guinée Conakry et de Côte d'Ivoire, avait cependant 47 personnes à son bord, selon l'activiste espagnole Helena Maleno, qui parle de 21 corps repêchés. Une opération pour retrouver les autres corps a donc été lancée. Selon les passagers de La Soroya, les migrants portaient des gilets de sauvetage.

Selon le ministère de l'Intérieur, plus de 680 clandestins sont arrivés à Melilla à bord de 29 bateaux contre 70 en 2016 à bord de 3 bateaux, et 4184 par voie terrestre en 2017 contre 3818 l'année précédente.

Pendant ce temps, dans l'autre enclave espagnole de Sebta, des centaines de manifestants se sont réunis, dimanche, pour demander le jugement des gardes civils espagnols qui auraient tiré sur des migrants africains, le 9 février 2014, faisant 15 morts.

LIRE AUSSI: