Donald Trump a déclassifié la note secrète accablant le FBI

Publication: Mis à jour:
DONALD TRUMP
US President Donald Trump looks on as he meets with North Korean defectors in the Oval Office at the White House in Washington, DC on February 2, 2018. / AFP PHOTO / ANDREW CABALLERO-REYNOLDS (Photo credit should read ANDREW CABALLERO-REYNOLDS/AFP/Getty Images) | ANDREW CABALLERO-REYNOLDS via Getty Images
Imprimer

ÉTATS-UNIS - Chose promise, chose due. Comme il l'avait promis précédemment, le président américain Donald Trump a annoncé ce vendredi 2 février avoir déclassifié une note confidentielle rédigée par un élu républicain critiquant l'attitude du FBI, ouvrant la voie à sa publication par le Congrès.

"Elle a été déclassifiée, nous verrons ce qui se passera", a-t-il affirmé depuis le Bureau ovale. "Ce qui se passe dans notre pays est une honte (...) Beaucoup de gens devraient avoir honte", a-t-il ajouté. Le Congrès américain a publié cette note dans la foulée. Vous pouvez la lire ici, (en anglais).

Interrogé spécifiquement sur le sort du numéro deux du ministère de la Justice, Rod Rosenstein, qui joue un rôle crucial dans l'enquête russe dans la mesure où le ministre Jeff Sessions s'est récusé sur ce dossier, Donald Trump a laissé planer le doute.

L'Association des agents du FBI a réagi à cette annonce dans un communiqué.

"Les hommes et les femmes du FBI mettent leurs vies en jeu tous les jours dans la lutte contre le terrorisme et le crime en raison de leur dévouement envers notre pays et la Constitution. Le peuple américain devrait savoir qu'il continue d'être bien servi par le principal organisme d'application de la loi dans le monde. Les agents spéciaux du FBI ne veulent pas permettre à la politique partisane de nous distraire de notre engagement solennel envers notre mission".

Christopher Wray, actuel directeur du FBI nommé par Trump, a clairement indiqué qu'il n'était pas favorable à cette publication. Le ministère de la Justice a lui aussi fait part de ses réserves notamment pour des raisons de sécurité et le risque de dévoiler des méthodes de collecte du renseignement.

La bataille autour de cette note confidentielle agitait la classe politique depuis plusieurs jours, les démocrates s'inquiétant d'une politisation du renseignement par le pouvoir, ainsi que des conséquences pour la légitimité des investigations du procureur spécial sur l'ingérence de la Russie dans la dernière élection, Robert Mueller.

La note - inédite - a été rédigée par le controversé président républicain de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants, Devin Nunes, contre l'avis des membres démocrates de sa commission, à partir d'informations secrètes. L'objet: les écoutes mises en place par le FBI contre un membre de l'équipe de campagne Trump en 2016, dans le cadre des investigations sur les actions russes.

Plus d'informations à venir...

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.