Tariq Ramadane placé en garde à vue

Publication: Mis à jour:
TARIQ RAMADANE
Swiss philosopher Tariq Ramadan attends a French parliamentary hearing at the National Assembly in Paris December 2, 2009. REUTERS/Philippe Wojazer (FRANCE - Tags: POLITICS RELIGION) | Philippe Wojazer / Reuters
Imprimer

Tariq Ramadan, le théologien musulman visé par une enquête préliminaire pour viol, a été placé en garde à vue mercredi 31 janvier à la police judiciaire de Paris.

Dans le sillage du scandale Weinstein aux Etats-Unis cet automne, qui a entraîné dans de nombreux pays une libération de la parole de femmes victimes d'abus sexuels, deux femmes ont accusé en France le théologien suisse de les avoir violées.

L'islamologue est visé, donc, par deux plaintes pour viol, déposées fin octobre 2017. L'une par Henda Ayari, une ancienne salafiste aujourd'hui militante laïque qui l'accuse de l'avoir violée un soir de 2010 dans une chambre d’hôtel alors qu'elle venait demander des conseils religieux. L'autre par une femme de 40 ans qui a souhaité rester anonyme et qui a déposé plainte pour des faits qui remontent à l'automne 2009.

Depuis ces accusations, Tariq Ramadan, brillant orateur très populaire parmi certains musulmans conservateurs, avait été mis en congé de la prestigieuse université d'Oxford, dans laquelle il officiait.

Tariq Ramadan est actuellement entendu par les enquêteurs de la 2e DPJ de la police parisienne, une garde à vue qui peut durer jusqu'à 48 heures et à l'issue de laquelle il peut repartir libre, être placé sous le statut de témoin assisté ou être mis en examen.

Cette affaire a suscité de vifs débats entre défenseurs et détracteurs de M. Ramadan et de Mme Ayari. Cette dernière a même porté plainte contre X à la mi-novembre après affirmé qu'elle avait fait l'objet d'injures et de menaces.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...