Mahmoud Abbas se tourne vers la Tunisie afin de convaincre les pays européens de soutenir la cause palestinienne

Publication: Mis à jour:
TUNISIA PALESTINE
Azzam al-Ahmad, who heads the Palestinian delegation during the Cairo talks, attends a meeting of the Palestinian leadership chaired by president Mahmud Abbas, in the West Bank city of Ramallah, on August 16, 2014. Israeli and Palestinian negotiators are poised to resume indirect talks with Egyptian mediators on reaching a more permanent ceasefire before a current truce expires at midnight on August 18. AFP PHOTO / ABBAS MOMANI (Photo credit should read ABBAS MOMANI/AFP/Getty Images) | Anadolu Agency via Getty Images
Imprimer

"Nous avons besoin de la Tunisie pour ramener l'Europe en Palestine", c'est ce qu'a déclaré Azzam al-Ahmad, membre du comité central du mouvement socialiste de libération de la Palestine Fatah, dans des propos rapportés par l'organisme de veille médiatique Middle East Monitor.

Ce dernier a révélé avoir délivré un message de la part du président palestinien Mahmoud Abbas à son homologue tunisien, le chef de l'État Beji Caid Essebsi, dans lequel il lui demande de soutenir la cause palestinienne et de contribuer à convaincre les pays européens à en faire de même.

“La Tunisie représente une importante source d'influence en Europe, nous avons donc demandé à la Tunisie de jouer un rôle important avec ses amis européens, et avec la France en particulier, afin de mettre fin à l'occupation israélienne de la Palestine et de réaliser le rêve d'un état palestinien.” a précisé Al-Ahmad dans une interview réalisée par l'agence Quds Press.

“Nous avons demandé un soutien tunisien pour convaincre les européens de reconnaître immédiatement l'État palestinien.", a-t-il poursuivi.

Le représentant du Fatah, s'est rendu en Tunisie la semaine dernière afin d'assister à une conférence internationale sur Jérusalem, organisée par le syndicat de l'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT).

Lors de sa visite Al-Ahmad a rencontré le chef du parti islamiste Ennahda, Rached Ghannouchi, et lui a demandé de servir de médiateur afin de faciliter la mise en œuvre de l'accord de réconciliation signé entre le Hamas et le Fatah le 12 octobre dernier, au Caire en Égypte.

Rappelons que le président français Emmanuel Macron est actuellement en visite officielle en Tunisie avec sa délégation.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.