Les mannequins d'Ágatha Ruiz de la Prada foulent le drapeau espagnol lors de la Fashion Week de Madrid

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MODE - Fondu au noir. Dans les bafles de la Pasarela Cibeles commence à crépiter "la Marcha Real" - l'hymne national espagnol - le podium s'illumine et se découvre. Deux bandes rouges et une d'or le recouvrent entièrement. Et une mannequin aux trio de couleurs espagnoles défile, seule. La présentation de la collection automne/hiver 2018/2019 de Ágatha Ruiz de la Prada est lancée, vendredi 26 janvier, lors de la Fashion Week de Madrid. Et cette année, l'emblématique marque espagnole sera éminemment politique, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus.

La styliste qui a donné son nom à sa marque a voulu faire écho à l'actualité de son pays et à la crise indépendantiste qu'il traverse. À la fin de son défilé, celle qui est devenue une véritable icône de la Movida (ce mouvement créatif et culturel qui révolutionne l'Espagne au moment de sa transition démocratique à la fin des années 80) a rejoint ses mannequins sur le rouge-or-rouge. Et a quitté le podium sous des tonnerres d'applaudissements.

Les couleurs vives et les motifs populaires, sceau de la styliste espagnole ont, cette fois-ci, empreint de patriotisme les derniers jours de la Fashion Week de Madrid. Le geste restera dans les mémoires d'une semaine de la mode souvent critiquée pour sa déconnection.

LIRE AUSSI: