Lycées paralysés depuis 6 semaines à Blida: Le ras-le-bol des élèves

Publication: Mis à jour:
ELVES ALGERIA
AFP/Getty Images | Archives
Imprimer

Le secteur de l’Education connaît une grande perturbation dans la wilaya de Blida. Trente-six (36) lycées, sur les 49 que compte la wilaya, sont complètement paralysés en raison d’un débrayage des professeurs de l’enseignement secondaire et technique, et qui dure depuis pas moins de six semaines, et ce, sans compter la période des examens et les vacances d’hiver.

Des lycéens rencontrés, par la journaliste de la Chaine 3 de la Radio Algérienne, ont exprimé leur ras-le-bol à l’égard de cette situation qui impacte négativement leur rendement scolaire, notamment concernant les élèves de terminale.

Des mesures ont été prises par la Direction de l’Education de la wilaya de Blida pour rattraper les cours ratés. Cette grève est lancée par le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (Cnapest), selon les précisions de la directrice du secteur, Ghenima Aït Brahim.

La première responsable du secteur ajoute que la justice a jugé cette grève illégale, estimant que les revendications des enseignants «ne sont pas claires et trop généralistes».

L’arrêt de cette grève, régulièrement reconduite depuis le 27 novembre dernier, «reste tributaire de la satisfaction d’un certain nombre de revendications», selon les déclarations, il y a quelsues jours à l'APS, du coordinateur du Cnapest à Blida, Smaïl Bendhiba.

Parmi ces revendications, il cite notamment «la prise de mesures nécessaires contre tous ceux qui tentent d’entraver l’action syndicale, outre le règlement de toutes les situations administratives et financières en suspens depuis des années», a-t-il ajouté.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...