La Tunisie sera l'invitée d'honneur de la 13ème biennale d'art contemporain africain DAK'ART

Publication: Mis à jour:
DAKART
SEYLLOU via Getty Images
Imprimer

Cette année, la Tunisie sera, avec le Rwanda, l'invitée d'honneur de la Biennale de l’Art contemporain africain, DAK’ART, prévue du 3 mai au 2 juin 2018 dans la capitale Sénégalaise.

"Le Rwanda et la Tunisie seront mis à l’honneur de la Treizième édition pour une démonstration de leur créativité artistique contemporaine" indique le communiqué publié par Dak'art 2018.

Manifestation phare de l’agenda culturel d’Afrique - et de sa Diaspora qui fêtera ses 26 ans d’existence - Dak'art a su s'imposer comme un des événements majeurs de la scène artistique contemporaine internationale. Le "Grand Prix Léopold Sédar Senghor", décerné lors de chaque édition, est une distinction de référence dans le domaine des arts visuels.

Directeur artistique de l’édition de 2016, le critique d'art camerounais, Simon Njami a été reconduit à cette fonction pour 2018, comme précédemment, elle réunira également 5 commissaires internationaux.

Après le thème "La cité dans le jour bleu", en référence à un poème de Léopold Sédar Senghor, cette édition 2018 sera placée sous le signe d'un autre représentant du mouvement de la négritude, avec le slogan "L'heure rouge", empruntée à l'écrivain martiniquais Aimé Césaire. Expression tirée de la pièce "Et les chiens se taisaient" - qui relate l'histoire d'un esclave révolutionnaire appelant son peuple au soulèvement -, "L'heure rouge" évoque à la fois l’émancipation, la liberté et la responsabilité.

"C’est le moment charnière, le carrefour entre le passé et l’avenir que nous nommons le présent", explique Simon Njami, directeur artistique de la biennale. "C’est ce regard particulier, informé, incisif et qui comprend toutes les dimensions du temps que cette treizième édition de la Biennale de Dakar va mettre en scène, sous la double tutelle d’Aimé Césaire et de Frantz Fanon qui évoqua, parlant des peuples d’Afrique et d’ailleurs, une Nouvelle Humanité".

Pendant près d’un mois, la Biennale de DAK’ART vivra au rythme des rencontres et échanges sur le thème "Art contemporain africain et transformations des cadres intellectuels et normatifs" avec des manifestations d’environnement "Off" qui capitalisent en moyenne 250 projets.

Parmi les représentants tunisiens de cette édition, le plasticien tunisien Ali Tnani figure déjà sur une liste de 75 artistes, représentant 33 pays différents, sélectionnés pour participer à l'exposition internationale intitulée "Une Nouvelle Humanité".

En prévision de cet évènement international d'art contemporain, le ministère tunisien des Affaires Culturelles, appelle les artistes plasticiens tunisiens à présenter leurs candidatures pour participer à la Biennale 2018.

La date limite de réception des dossiers est fixée au 13 février prochain, les candidats retenus seront annoncés le 19 février. Les artistes sélectionnés seront appelés à déposer leurs travaux entre le 27 et 28 février.

LIRE AUSSI: Le plasticien Ali Tnani explore la trace "entre monument et document" à la Galerie El Marsa (INTERVIEW)

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.