Al Hoceima: la mosquée où Zefzafi avait entravé le prêche du vendredi sera reconstruite

Publication: Mis à jour:
MOSQUE HOCEIMA
hoceimacity.com
Imprimer

PRÉCISION - La destruction de la mosquée Mohammed V à Al Hoceima n’est pas passée inaperçue. Entamée hier, elle a été relayée par quelques médias qui se sont empressés de rappeler que la mosquée en question est gravée dans la mémoire du Hirak du Rif. C’est en effet dans cette même mosquée que le 26 mai 2017, le leader du Hirak Nasser Zefzafi a interrompu le prêche du vendredi en empêchant le prédicateur de le poursuivre. Suite à cet incident, son arrestation avait été ordonnée par le parquet et des affrontements avaient éclaté entre les forces de l’ordre et les manifestants du Hirak. Trois jours plus tard, Nasser Zefzafi avait été finalement interpellé.

Reste que la préfecture de la province d’Al Hoceïma a tenu à préciser, dans un communiqué publié ce vendredi, qu'il n'existe aucun lien entre ce fait et celui de la destruction de la mosquée. La préfecture affirme ainsi que la mosquée Mohammed V fait l’objet d’un projet de reconstruction prévu dans le cadre de la mise en œuvre du programme "El Hoceima-Manarat Al Moutawassit", scellé le 17 octobre 2015.

La reconstruction de la mosquée Mohammed V a été dictée par l’expertise technique ayant conclu à la vétusté et à la fragilité du bâtiment, "ce qui présente un risque pour la sécurité des fidèles", prévient la même source. Et d’ajouter que les autorités locales, en coordination avec la délégation du ministère des Habous et des Affaires islamiques, ont mis à la disposition des fidèles une salle à proximité du site pour accomplir les prières, à titre provisoire.

La préfecture de la province d’Al Hoceima promet à ses habitants une nouvelle mosquée Mohammed V, reconstruite selon des normes de grande qualité et qui feront d’elle "un monument religieux remarquable de la ville".

LIRE AUSSI: