Karim Adduchi rejoint le classement Forbes des 30 personnalités de moins de 30 ans à suivre

Publication: Mis à jour:
KARIM ADDUCH
DR
Imprimer

MODE - Sélectionné par Forbes parmi les 30 personnalités de moins de 30 ans à suivre opérant dans le domaine de l'art et de la culture en Europe, le créateur d'origine marocaine Karim Adduchi s'offre officiellement une place parmi les jeunes créatifs les plus prometteurs du vieux continent.

Créateur de mode, illustrateur et peintre originaire d'Imzouren et basé à Amsterdam, Karim Adduchi réinvente la féminité dans un mélange surprenant d'orientalisme mêlé à une touche de modernité. "Je suis extrêmement honoré d'être sélectionné par le prestigieux magazine Forbes, après seulement 3 collections. Je pense que ce n'est que le début", déclare Karim Adduchi au HuffPost Maroc.

Salué par la critique à chacune de ses collections, le jeune Marocain de 29 ans ne cesse d'exprimer sa culture à travers des créations à la fois inspirantes et inspirées. Dans ses collections, l'artiste exprime sa nostalgie du Maroc et sa vision de la femme à la fois forte, guerrière et pleine de féminité.

"Je suis fier de voir mes racines et ma culture marocaine mises en avant dans une telle plateforme, et je sais que j'ai encore beaucoup plus à montrer et à dire au monde", nous dit-il.

L'artiste rend hommage à son héritage marocain à travers ses collections. "J'exprime qui je suis et d'où je viens, en mettant en lumière mes traditions, puis en les déconstruisant et en les transformant en silhouettes modernes et contemporaines. C'est l'outil pour façonner mon image et qui me permet d'exprimer mon identité afin d'avoir une base solide pour l'avenir. Quand tu sais d'où tu viens et qui tu es, tu sais où aller...", ajoute le jeune créateur.

Ses inspirations ? La vision avant-gardiste et féministe d'Yves Saint Laurent et l'approche unique et sculpturale d'Azzedine Alaïa. Mais ce qui inspire le plus ce jeune prodige sont sans aucun doute les femmes qui l'entourent. Il aime exprimer leur complexité, leur force incroyable qui font d'elles des héroïnes au quotidien, mais aussi leur grande fragilité, douceur et tendresse.

Véritable esthète, il raconte son histoire à travers son art, celle d'un enfant du Rif venu aux Pays-Bas. Le créateur, qui avait dévoilé en novembre dernier une collection réalisée en collaboration avec des réfugiés syriens, a développé une vision responsable et sociale de la mode. Il veille ainsi à "utiliser la voix forte de la mode pour rassembler les gens, les faire soit rêver ou se souvenir du passé". "Si je peux m'exprimer et inspirer les autres, je me sens satisfait. Mais le but est de toujours chercher à grandir et fixer des objectifs futurs ", poursuit-il.

Enchaînant les projets en collaboration avec des musées néerlandais et des institutions marocaines, l'artiste sera par ailleurs le curateur de la Biennale de Rabat-Salé qui aura lieu en mars prochain.

Et opslag delt af KARIMADDUCHI (@karimadduchi) den

LIRE AUSSI: