Yémen: des dizaines de combattants houthis et de civils tués dans le nord

Publication: Mis à jour:
SAADA YEMEN
Yemenis inspect damage at the site of a reported air strike by the Saudi-led coalition, on the outskirts of the northwestern Huthi-held Saada province, on January 22, 2018. / AFP PHOTO / STRINGER (Photo credit should read STRINGER/AFP/Getty Images) | STRINGER via Getty Images
Imprimer

Des dizaines de rebelles et de civils ont été tués en 24 heures dans le nord du Yémen, ont indiqué mercredi des médias, alors que des combats ont opposé la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite aux insurgés Houthis dans leur bastion.

La chaîne de télévision d'Etat saoudienne Al-Ekhbariya a fait état de 40 rebelles tués dans la province de Saada depuis mardi.

De leur côté, les Houthis, soutenus par l'Iran, ont déclaré, par le truchement de leur chaîne de télévision Al-Massira, que neuf personnes, dont quatre civils, avaient trouvé la mort dans un raid aérien de la coalition à Saada, région frontalière de l'Arabie saoudite.

Parlant sous le couvert de l'anonymat, un responsable local du département de la Santé contrôlé par les rebelles a affirmé que 22 personnes avaient été tuées ces dernières 24 heures dans des raids aériens dans la province de Saada, y compris 9 civils, dont 4 enfants.

A Ryad, la coalition sous commandement saoudien a affirmé prendre "très au sérieux ces informations". "Nous allons les vérifier, tout comme nous vérifions toutes les informations de ce type", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Le nord du Yémen, y compris la capitale Sanaa, est aux mains des rebelles depuis la fin 2014, ainsi qu'une série de ports sur la côte occidentale de ce pays.

La guerre au Yémen a fait plus de 9.200 morts et près de 53.000 blessés depuis mars 2015, date de l'intervention de la coalition sous commandement saoudien en soutien au gouvernement qui s'est replié vers le sud.

Selon l'ONU, le Yémen est le théâtre de "la pire crise humanitaire du monde" avec des risques de famine à grande échelle.

Critiquée pour son intervention militaire au Yémen, l'Arabie saoudite a annoncé lundi une "nouvelle aide humanitaire" de 1,5 milliard de dollars et une opération pour augmenter la capacité des ports du pays en guerre afin de faciliter les secours.

Selon Ryad, le financement de 1,5 milliard de dollars servira à la distribution de secours "via des agences de l'ONU et des organisations internationales".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.