Jerada: Un blessé grave dans l'effondrement partiel d'un "cendrier" à Sidi Boubker

Publication: Mis à jour:
JERADA
Youssef Boudlal / Reuters
Imprimer

JERADA - Les mines, appelées "cendriers" de Jerada, font encore parler d’elles. Un peu plus d’un mois après l’accident qui a emporté deux frères, le 22 décembre dernier, un homme d’une cinquantaine d’années a été grièvement blessé dans l’effondrement partiel d’une galerie artisanale d'extraction de plomb.

D’après un communiqué du ministère de l’Intérieur, ce nouvel accident est survenu dans la commune de Sidi Boubker. Et de préciser que le blessé a été sorti par un groupe d’hommes qui l’accompagnait. La victime a été transportée à l’hôpital Al-Farabi à Oujda, pour y recevoir les soins nécessaires.

Dans son communiqué, le ministère de l’Intérieur a tenu à souligner que les autorités locales, sécuritaires et de protection civile se sont déplacées sur les lieux dès qu’elles ont été alertées.

Contenir la colère, éviter que cet incident dérape encore une fois vers une avalanche de protestation, à l’instar de ce que Jerada a vécu à la fin de l’année écoulée: la mobilisation des autorités locales s’impose en mesure préventive. Mais elle ne semble pas pour autant dissuasive, car des manifestations populaires sont annoncées, appelant à trouver des alternatives économiques aux habitants.

Dimanche 24 décembre, plusieurs dizaines de milliers de personnes, selon la section locale de l’Association marocaine des droits humains (AMDH), avaient manifesté leur colère dans les rues.

Le Conseil provincial avait ainsi organisé, le 31 décembre, une rencontre pour faire le point sur les difficultés que connaît la région et trouver les moyens d'y remédier. Cette rencontre avait été tenue sur instruction du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit. Le wali de la région de l'Oriental, gouverneur de la préfecture d'Oujda-Angad, Mouad El Jamai, avait co-présidé cette réunion avec le gouverneur de la province de Jerada, Mabrouk Tabet, pour décider des mesures à prendre. "La province de Jerada, qui a tant servi la nation, regorge d'un énorme réservoir de ressources humaines ambitieuses qui doivent être exploitées pour assurer le développement de la province, et ce avec la mutualisation des efforts de toutes les parties concernées", avait à l’occasion déclaré le wali à la MAP.

LIRE AUSSI: