Des lycéennes récompensées par le programme DigiGirlz à Rabat

Publication: Mis à jour:
LAUREATES
DigiGirlz Morocco
Imprimer

TECHNOLOGIE - Après une tournée nationale, en 2017, dans quelques villes du royaume, le programme DigiGirlz Morocco a récompensé hier à Rabat des lycéennes qui ont travaillé à développer des applications innovantes pour tâter le monde du digital, bien trop souvent réservé aux hommes.

Elles étaient 46, lundi soir, au Centre de formation et des rencontres nationales à Rabat lors d'une cérémonie organisée par l'Ambassade des États-Unis. Ces lycéennes ont été sélectionnées suite à la tournée "DigiGirlz Morocco", à laquelle ont pris part 160 jeunes filles, âgées de 15 à 18 ans, lors de quatre éditions à Kénitra, Tiznit, Errachidia et enfin Rabat.

"Devant un jury composé de représentants de Microsoft Maroc, et notre invitée, Emily Reid, une Américaine fondatrice du 'Education at Girls Who Code', elles ont présenté leur projet durant cinq minutes et indiqué comment l'implémenter dans leur communauté", explique au HuffPost Maroc, Safaa Ouchen, coordinatrice du projet au Maroc avec l'association Anoual. Cette année, la thématique tournait autour de l'éducation. "Les filles ont travaillé à des applications autour du système éducatif marocain et les problèmes qu'il rencontre. Elles ont proposé des solutions innovantes pour l'améliorer", ajoute-t-elle.

Elles ont bénéficié d'accompagnement de la part de professionnels du domaine digital comme et des nouvelles technologies, comme "We Web" afin de développer leurs idées.

Résultats: le 1er prix a été remporté par deux filles du lycée Omar Al Khayam de Rabat et leur projet "Centrip", une application mobile qui permet de gérer un budget pour organiser des voyages à travers l'Afrique. Le second prix est revenu au projet "Fun learning", initié par des jeunes fille de Kénitra, qui facilite l'apprentissage des cours à travers une application. Enfin, le troisième prix a été décerné à deux lycéennes de la ville de Tata qui ont crée "Akka", un site électronique qui permet aux jeunes de leur ville de cibler leurs compétences et trouver ainsi un emploi.

laureates

laureates

Ces trois projets ont respectivement remporté des prix de 1000$, 700$ et 400$, des petites sommes qui leur permettront de débuter leur projet.

Davantage de filles dans la technologie

Pour Safaa Ouchen, il est essentiel de mettre en avant les jeunes filles dans ce domaine "privilégié aux hommes" et les rendre plus influentes. L'initiative de DigiGirlz Morocco se donne pour objectif "d'encourager l'enseignement des technologies de l'information et mettre en valeur les compétences féminines. Nous voulons promouvoir l’éducation scientifique chez les filles marocaines, l'esprit entrepreuneurial et l’égalité des sexes dans ce domaine", défend-elle.

Cette expérience a présenté plusieurs opportunités à ces lycéennes. En plus de travailler sur leur projet, elles ont pu récolter des informations plus détaillées sur les carrières à suivre en technologie, discuter et échanger avec des employés de Microsoft et participer à des ateliers de pratique sur ordinateurs et autres supports technologiques.

"DigiGirlz" est un programme mondial initié par Microsoft
dans différents pays à travers le monde et coordonné par l'association Anoual au Maroc. D'autres dates et éditions dans le royaume sont en cours de discussion.

LIRE AUSSI: