Les nuits du court métrage tunisien à Paris entament leur 5ème édition

Publication: Mis à jour:
CINEMA SEAT
Regis Duvignau / Reuters
Imprimer

Les nuits du court métrage tunisien à Paris s'apprêtent à entamer leur 5ème édition ce vendredi 26 janvier.

Ce rendez-vous annuel, organisé par la fondation de la maison de Tunisie à Paris, proposera la projection de 15 court-métrages, documentaires et fictions, réalisés par des cinéastes tunisiens les 26 et 27 janvier à la Fondation de la Maison de Tunisie à Paris.

L'événement sera ainsi l'occasion pour la jeune scène cinématographique tunisienne d'offrir un aperçu de leur travail au public parisien.

La soirée du vendredi 26 janvier sera consacrée aux films Chaddekh d’Intissar Aoun, Chmendifir de Houda Maddahi, Confession de Hatem Ben Chibili, Oui mais non d'Inès Arsi, Les Glaneuses de Ferjani Charfi et Apnée d'Insaf Arafa.

Les court-métrages Itidel de Houcem Slouli, À moi d'Amna Hraiech, Interdit d’aimer de Marwa Tiba, Agonie de Ghassen Jeribi, Exit project d'Aymen Khemis, Astragalus de Zied Hadded, Nagra de Saif Chida, Euphorie de Nawres Zrei et Dominique it your self de Nader Ayach seront présentés lors de la seconde soirée, le samedi 27 janvier.

Ces 15 réalisations ont été sélectionnées par un jury parmi ceux de 29 jeunes réalisateurs tunisiens. Un jury qui, cette année encore, sera composé de plusieurs personnalités tunisiennes du milieu, on nommera la réalisatrice Moufida Fedhila, le producteur Nadim Cheikhrouha ou le comédien Helmi Dridi.

À l'issu de l'événement, le jury sélectionnera le meilleur documentaire et la meilleure fiction et accordera une "mention spéciale" à un des courts métrage. La soirée de remise des trophées avec la projection des films primés aura enfin lieu en mars prochain.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.