"Me too": Pour Dita Von Teese, "il reste à définir ce qui relève vraiment de l'abus et ce qui n'en est pas"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

HARCÈLEMENT - Ambassadrice du burlesque, Dita Von Teese est surtout connue pour sa maîtrise de l'effeuillage et ses pas de danse sexy au Crazy Horse. Mais pour la sortie de son single "Bird of Pray", avant son album en collaboration avec Sébastien Tellier à paraître le 16 février, l'Américaine a accepté de prendre la parole pour raconter comment elle a fait face à une situation de harcèlement sexuel. Elle a également donné son avis sur le mouvement "metoo" et l'affaire Weinstein.

S'il n'était pas question de remettre en question le mouvement qui a permis à des milliers de femmes d'oser prendre la parole ou de dénoncer leur agresseur, la chanteuse perçoit ces prises de parole comme un moyen de débattre et de rééquilibrer le partage du pouvoir entre hommes et femmes. Car selon elle, il ne suffit pas de dénoncer: "il reste à définir ce qui est vraiment de l'ordre de l'abus et ce qui est juste une mauvaise journée ou une mauvaise expérience sexuelle", a t-elle expliqué au HuffPost France, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

LIRE AUSSI: