Pour avoir protesté contre la pollution de leur environnement, trois tunisiens comparaîtront devant la justice: Le FTDES dénonce et appelle à la mobilisation

Publication: Mis à jour:
POLLUTION TUNISIA
STRINGER via Getty Images
Imprimer

Au cours de ce mois de janvier, une dizaine de Tunisiens seront traduits en justice pour avoir contesté des pollutions environnementales commises par des entreprises avoisinantes, a révélé le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES).

Le premier procès concerne 10 jeunes qui comparaîtront devant le tribunal cantonal de Menzel Temime (gouvernorat de Nabeul) pour avoir protesté contre la pollution de l'eau de leur village de Sidi Madhkour causée par les eaux industriels. La plainte à leur encontre a été déposé par le gouvernorat indique le FTDES.

Le 24 janvier et le 25 janvier, se déroulera respectivement les procès d'Ajmi Werdani, Salah Krifa et Lotfi Amri au tribunal de première instance de Sousse, suite à la plainte du propriétaire d'une usine de briques.

Suite à ces affaires, le FTDES appelle à la mobilisation sur le terrain pour soutenir les activistes militant pour la protection de l'environnement, en rappelant que le droit à un environnement sain est consacré par la Constitution.

À noter qu'une récente étude concernant, entre autres, la Tunisie a été publiée par la revue scientifique The Lancet faisant le point sur les principaux indicateurs en matière de lutte contre les maladies et les facteurs d'amélioration de la santé de la population mondiale. Elle place la Tunisie en tête du peloton maghrébin en se positionnant 65ème sur 188 pays. Devançant l'Algérie (85ème), le Maroc (94ème) et la Libye (100ème), la Tunisie a obtenu des scores oscillant entre 28 et 100 points avec une moyenne de 63/100. Elle a obtenu un score de 54/100 sur la mortalité due à la pollution.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.