Téléphérique: mise en service des lignes Bab El Oued-Notre Dame d'Afrique et Bab El Oued-Zghara avant fin 2018

Publication: Mis à jour:
TLPHRIQUE BOLOGHINE NOTRE DAME
Archives
Imprimer

Le D.G de l’entreprise de transport algérien par câbles (ETAC), Wissem Lamkahal a annoncé lundi que les lignes téléphériques Bab El Oued-Notre Dame d'Afrique et Bab El Oued-Zghara seront mises en service avant la fin 2018.

Les lignes téléphériques El Hamma-El Madania, Riad El Feth-Belouizded, Palais de la culture-Oued Kniss et Bab El Oued-Oued Koreiche-Bouzaréah seront renforcées lors du 2ème semestre de l'année en cours par la remise en service de la ligne "Notre Dame d'Afrique-Bologhine, à l'arrêt actuellement pour des travaux de rénovation, de maintenance et d'aménagement, a indiqué à l'APS M. Lamkahal.

La nouvelle ligne téléphérique en cours de réalisation entre Zghara et Bab El-Oued sera opérationnelle avant la fin de l'année 2018, a précisé le même responsable, ajoutant que les travaux connaissent "un taux d'avancement appréciable".

Les téléphériques d'Alger ont déjà fait l'objet de travaux de maintenance en 2016 qui ont duré entre 4 à 6 mois"a-t-il rappelé.

La ligne Bab El-Oued-Oued Koreiche- Bouzaréah est la plus empruntée à Alger avec une moyenne de 180.000 à 200.000 passagers par mois, dont la majorité sont issus des communes voisines.

D'une longueur de 3 km et une altitude de 360 mètres, le téléphérique reliant les communes de Bab El Oued et Bouzeréah, d'une capacité de 2400 voyageurs par heure, a été mis en service en 2014.

La ligne téléphérique reliant Riad El Feth et Belouizded est parmi les lignes les plus empruntées à Alger, a fait savoir M. Lamkahal, mettant en relief l'aspect touristique de ce circuit qui offre aux voyageurs une splendide vue panoramique sur la baie et la ville d'Alger.

Pour rappel, l’Entreprise de transport algérien par câbles (ETAC) est une société mixte crée sur le principe 49/51 regroupant la société Métro d'Alger (EMA) et l’Etablissement public de transport urbain et suburbain d'Alger (ETUSA), qui détiennent 51% du capital de l'entreprise et le partenaire français POMA qui s'occupe des travaux de réalisation avec 49% du capital, tandis que ETAC assure la gestion et l'entretien.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...