Syrie: l'armée turque est entrée dans l'enclave kurde d'Afrine

Publication: Mis à jour:
AFRINE
Smoke rises from the Syria's Afrin region, as it is pictured from near the Turkish town of Hassa, on the Turkish-Syrian border in Hatay province, Turkey January 20, 2018. REUTERS/Osman Orsal TPX IMAGES OF THE DAY | Osman Orsal / Reuters
Imprimer

Des soldats turcs sont entrés dimanche dans la région d'Afrine, dans le nord de la Syrie, au deuxième jour d'une vaste offensive contre une milice kurde considérée comme "terroriste" par Ankara, a affirmé le Premier ministre Binali Yildirim.

Cité par l'agence de presse Dogan, M. Yildirim a déclaré que des militaires turcs étaient entrés à 11H05 (08H05 GMT) dans la région d'Afrine, contrôlée par les Unités de protection du peuple (YPG), depuis le village frontalier de Gülbaba situé dans la province de Kilis.

Selon l'agence de presse étatique Anadolu, les soldats turcs progressent dans la région d'Afrine en compagnie de combattants syriens formés par Ankara. Ni le nombre de combattants, ni leurs objectifs n'étaient connus dans l'immédiat.

"L'opération Rameau d'olivier se déroule comme prévu, l'offensive terrestre a commencé", a indiqué l'armée turque dans un communiqué dimanche.

L'armée turque a lancé samedi une vaste opération dans la région d'Afrine, multipliant les frappes aériennes et les bombardements d'artillerie contre les positions des YPG, une milice kurde classée "terroriste" par Ankara, mais soutenue par Washington.

M. Yildirim a indiqué que l'objectif de l'opération, baptisée "Rameau d'olivier", était d'établir une "zone de sécurité" d'une profondeur de 30 km à partir de la frontière.

La Turquie accuse les YPG d'être la branche en Syrie du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation classée "terroriste" par Ankara et ses alliés occidentaux qui mène une sanglante guérilla sur le sol turc depuis 1984.

Mais les YPG sont aussi l'épine dorsale des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes soutenue par les Etats-Unis pour combattre le groupe Etat islamique dans le nord de la Syrie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...