"Voyage en Italie avec le cinéma tunisien": Quand l'Italie célèbre le septième art tunisien

Publication: Mis à jour:
JKSKJS
Facebook/Viaggio in Italia con il cinema Tunisino
Imprimer

“Voyage en Italie avec le cinéma tunisien” (ou “Viaggio In Italia con Il Cinema Tunisino”), c'est ainsi qu'est dénommée cette manifestation cinématographique itinérante, dédiée au 7ème art tunisien, classique et contemporain, qui aura lieu du 25 janvier au 04 février 2018 dans les villes italiennes de Milan, Rome, Pérouse, Pordenone et Palerme.

Le titre de cette manifestation rappelle celui du film culte “Viaggio In Italia” réalisé en 1954 par Roberto Rossellini, considéré comme étant le maître incontesté du Néoréalisme, informe un communiqué du Centre National du Cinéma et de l’image de Tunisie (CNCI), parrain de cet évènement organisé par la Cinémathèque Tunisienne et l’Association Culturelle Afrique – Méditerranée de Sousse avec l’appui de plusieurs autres partenaires italiens.

Cet événement coïncide avec le 50ème anniversaire du tournage en Tunisie du film “Les Actes des Apôtres” de Roberto Rossellini et la naissance de la Cinémathèque Tunisienne.

Six films sont au menu, dont trois œuvres récemment restaurées dont “Les Baliseurs du Désert” de Nacer Khemir. Restauré par la Cinémathèque Royale de Belgique, ce film a été présenté en septembre 2017 dans la section “Venezia Classici” de la Mostra de Venise.

ksdjks

Le programme prévoit également la projection des films “Traversées” de Mahmoud Ben Mahmoud (1982) et “Goha” de Jaques Baratier, un film ayant représenté la Tunisie au Festival de Cannes en 1959, année de sa sortie.

Les autres films sont des longs-métrages sélectionnés parmi les productions des dernières années et ayant remporté d’importantes distinctions dans des manifestations et festivals régionaux et internationaux dont “Zeineb n’aime pas la neige” de Kaouther Ben Hania et “The Last of Us” de Ala Eddine Slim. Ce dernier est le lauréat du prix Luigi de Laurentis de la Première Œuvre à la semaine de la Critique à Venise (2016) et seul film tunisien nominé aux Oscars 2018, dans la catégorie “meilleur film en langue étrangère”.

Mohamed Challouf, concepteur de cette manifestation sera présent avec son documentaire “Tahar Cheriaa à l’ombre du Baobab”, un film réalisé en 2014 et qui brosse le portrait de Tahar Cheriaa, fondateur, en 1966, des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC), premier festival de cinéma en Afrique et dans le Monde Arabe.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.