Les plus importantes pièces du couturier Azzedine Alaïa seront présentées à Paris dès le 22 janvier prochain

Publication: Mis à jour:
AZZEDINE ALAIA
PARIS, FRANCE - OCTOBER 02: Azzedine Alaia attends the private Dinner hosted by Surface Magazine And Azzedine Alaia Private Dinner as part of Paris Fashion Week Spring/Summer 2017on October 2, 2016 in Paris, France. (Photo by Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images for Surface Magazine) | Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images for Surface
Imprimer

Il s'agira de la première exposition d'ampleur consacrée au couturier depuis son décès à Paris, le 18 novembre dernier, à l'âge de 77 ans.

"Je suis couturier", c'est le titre de cette exposition inédite organisée par l'Association Azzedine Alaïa à Paris du 22 janvier au 10 juin prochains. Ce dernier fait référence à la devise "Je ne suis pas un designer ni un styliste, je suis un couturier" qu'aimait répéter Azzedine Alaïa.

L'Association Azzedine Alaïa a été fondée en 2007 par le créateur avec son compagnon, le peintre Christoph von Weyhe et l'éditrice Carla Sozzani afin de protéger son œuvre et sa collection d'art. Elle se transformera prochainement en une fondation qui permettra, entre autre, d'offrir une riche documentation sur le travail du créateur.

À travers cette exposition, l’Association rend un premier hommage parisien au créateur tunisien - inhumé le 20 novembre dernier dans le village Sidi Bou Saïd - en investissant l'emblématique adresse du 18 rue de la Verrerie dans le Marais, où le couturier vivait et travaillait. Né à Tunis où il grandit, Azzedine s'installe dans la capitale française - qui deviendra sa ville d'adoption pendant plus de 60 ans - en 1959.

L'événement exposera 35 de ses créations les plus marquantes sélectionnées par Olivier Saillard - ancien directeur du Palais Galliera (musée de la mode de la Ville de Paris) et actuel directeur artistique du chausseur de luxe français J.M. Weston - qui était ami du couturier et avait dirigé sa rétrospective en 2013.

"À mes yeux, Azzedine Alaïa est le dernier grand couturier. Le seul qui maîtrise toutes les étapes de conception et de réalisation d’un vêtement. Il fait partie de cette génération de couturiers (...) dont le travail, la concentration et la maîtrise priment avant tout", avait déclaré l'historien de mode en 2013 dans une interview accordée au Figaro.

Dans le même entretien, Azzedine Alaïa déclarait lui-même: "je trouve qu’Olivier Saillard pose un regard fantastique sur la mode, cet homme n’est vraiment pas banal. J’ai une confiance totale en lui".

Rappelons que si vous êtes de l'autre côté de la Manche cette année, il faudra attendre le printemps prochain pour visiter l'exposition "Azzedine Alaïa: The couturier" au Design Museum de Londres qui ouvrira ses portes du 10 mai au 7 octobre.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.