Automobile: le Groupe Renault en pole position sur le marché marocain en 2017

Publication: Mis à jour:
RENAULT MOROCCO
Usine Renault à Melloussa, à 30 km de Tanger. REUTERS/Stringer | Stringer . / Reuters
Imprimer

AUTOMOBILE - Clôturant l'année avec 41,8% de parts de marché, 2017 est une année qui a souri au Maroc au groupe Renault. Le constructeur automobile français s'est ainsi hissé en pole position sur le marché marocain en marquant de nouveaux records de ventes, de production mais aussi d'exportation de véhicules issus des usines implantées au Maroc. Une success story auréolée cette année par un anniversaire, avec 90 ans de présence dans le royaume.

Le marché marocain fait ainsi la part belle aux marques Dacia et Renault, tenant respectivement la première et la seconde marche du podium. Ainsi, 7 modèles du Groupe Renault figurent dans le top 10 des meilleures ventes au Maroc en 2017:

Le top 10 des meilleures ventes au Maroc en 2017:

1 - Dacia Logan maintient la première position avec 12.934 ventes.
2 - Renault Clio devient le 2e modèle le plus vendu avec 11.441 ventes.
3 - Dacia Sandero avec 10.960 unités vendues
4- Dacia Dokker avec 10.530 ventes.
5 - Fiesta est en 5e position avec 7.408 ventes.
6 - Dacia Duster, 6.323 unités vendues.
7 - Renault Kangoo gagne deux places et termine l’année à la 7e position avec 5.616 unités.
8 - Lodgy termine en 8e position avec 4.852 unités écoulées, permettant à l’ensemble de la marque Dacia d’être représentée dans le top 10.
9- Nissan Qashqai, avant dernière de ce classement avec 4.410 véhicules vendus
10- Citroën Berlingo clot le top 10 avec 3.661 ventes.

Implanté au Maroc depuis 1928, le groupe français s'est ainsi démarqué cette année à travers des performances chiffrées mais également à travers des événements marquants pour l’industrie automobile nationale, dont l’exportation du millionième véhicule fabriqué dans le royaume, la production du millionième véhicule dans l'usine de Tanger depuis son inauguration en 2012 ou encore la signature de projets d’investissements pour la mise en œuvre et le développement de l’écosystème Renault signées en décembre 2017 en présence du roi Mohammed VI. Un évènement de grande envergure qui a conduit à la signature de nombreux projets d’investissements pour développement de la filière automobile et le développement du tissu de fournisseurs au Maroc.

renault maroc

Marc Nassif, directeur général du groupe Renault Maroc et Eric Basset, directeur général de Renault Commerce Maroc, lors de la conférence de presse relatif au bilan 2017 du Groupe Renault Maroc.

Avec des exportations qui atteignent 333.189 véhicules représentant près de 95% de la production de l’usine tangéroise et 66% de la production de l'usine de Casablanca (SOMACA), produits au Maroc et expédiés dans 74 pays, le groupe fait ainsi rayonner le "made in Morocco". La France, l’Espagne et l’Italie sont les 3 principaux importateurs de la fabrication de l’usine de Tanger, tandis que la Turquie, la France et l’Égypte sont les premières destinations des véhicules issus de l’usine casablancaise.

Dans un marché global affichant une évolution de 3,4%, les marques Renault et Dacia tirent leur épingle du jeu en enregistrant une croissance positive cumulée de 14,3%, avec 70.535 ventes (dont 46.847 réalisées par Dacia et 23.688 par Renault).

En avril 2016, le groupe s’était engagé lors de la signature du Contrat de Performance Renault à atteindre 65% de taux d’intégration locale et cible un chiffre d’affaires de 20 milliards de dirhams de sourcing local à horizon 2023.

LIRE AUSSI: