Les autoroutes du Maroc répondent à leur condamnation à verser 150.000 dirhams à une passagère blessée par des jets de pierre

Publication: Mis à jour:
COLLAGE
Facebook
Imprimer

SÉCURITÉ ROUTIÈRE - Les Autoroutes du Maroc (ADM) ont annoncé dans un communiqué leur décision de faire appel du jugement récemment rendu par le tribunal administratif de Rabat à reverser 150.000 dirhams de dommages à une conductrice visée par des jets de pierre, alors qu'elle était au volant avec son époux et ses enfants.

"ADM prend acte de ce jugement de première instance, d'autres étapes juridiques seront poursuivies conformément à la loi, en l’occurrence, l’appel en cassation auprès des instances compétentes pour apporter tous les arguments juridiques de défense supplémentaires pour faire valoir ses droits", invoque la société nationale.

Si ADM rappelle ce qu'elle désigne comme "ses principes de base", soit "le respect inconditionnel de la loi, la sécurité du client-usager comme priorité absolue et la défense de ses intérêts fondés et légitimes", ajoutant qu'"il y va de sa responsabilité", rien dans le communiqué n'indique cependant les dispositions que compte prendre la société pour garantir la sécurité de ses usagers, le temps que durera la procédure d'appel. Contacté par nos soins, la société a souhaité disposer de plus de temps avant de répondre à nos questions.

L'affaire concernée par le jugement récemment rendu remonte à octobre 2016. La plaignante, grièvement blessée, a dû subir des opérations chirurgicales en urgence, selon une proche de la famille qui a partagé des photos de l’accident sur Facebook. Sur les clichés (depuis retirés des réseaux sociaux), on voit notamment un pare-brise percé par une imposante pierre. Des tâches de sang à l’intérieur de la voiture témoignent des blessures des passagers. À l'époque déjà, nombreux avaient pointé du doigt un manque de sécurité sur les autoroutes marocaines.

Les cas de jets de pierre ne sont pas rares, notamment sur le fameux tronçon Casablanca-Rabat. ADM n'avait cependant jamais été inquiétée.

En septembre 2016, deux personnes ont été condamnées à la peine capitale pour avoir causé la mort d’un couple et de sa fille aux environs de Marrakech en lançant des pierres sur leur véhicule. Les deux condamnés ont été poursuivis pour meurtre avec préméditation et constitution d’une bande criminelle.

LIRE AUSSI:
Une famille blessée par des jets de pierres sur l'autoroute Casablanca-Rabat