Youssef Chahed déclare la guerre à la bureaucratie

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a annoncé mercredi en marge du 16eme Congrès de l'Union Tunisienne de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, une série de mesures gouvernementales pour lutter contre la bureaucratie et pour favoriser l'investissement.

Le chef du gouvernement a ainsi affirmé qu'à partir du mois de février prochain, le silence de l'administration au delà du délai prévu par la loi pour toute autorisation vaudra acceptation ajoutant que pour les autorisations où aucun délai n'est fixé par la loi, l'administration aura 60 jours pour traiter les demandes.

"Avant la fin du premier semestre de l'année 2017, nous publierons une liste restrictive d'activités soumises à des autorisations" a indiqué Youssef Chahed. La publication de cette liste sera dans le but d'accorder l'égalité des chances en matière d'investissement a-t-il précisé. "Le principe sera l'appui sur un cahier des charges clair et simple pour les procédures, et les autorisations l'exception" a -t-il ajouté.

Par ailleurs, le chef du gouvernement a annoncé que le nombre de procédures administratives pour créer une société passera de 9 à 5, "ce qui permettra de créer une société dans un délai compris entre 48 et 72 heures".

Cela concernera également les autorisations de construction qui passeront de 18 autorisations administratives à 12. Idem pour les procédures de raccordement à l'électricité qui verront leur délai passer de 90 jours à 60 jours seulement a annoncé Youssef Chahed.

Quant aux procédures de transfert de propriété, celles-ci verront leur délai nettement réduit, et passera de 40 à 10 jours.

S'agissant des problèmes tournant autour du port de Radès, Youssef Chahed qui l'a qualifié de "nerf vital" de l'économie du pays, a annoncé qu'une révision des procédures sera effectuée dans les prochaines semaines, afin de réduire les délais, et améliorer ainsi la compétitivité des entreprises.

"Ces mesures toucheront aussi à la logistique et plus précisément à l'ensemble des ports commerciaux, et principalement celui de Radès. Nous voulons, dans ce cadre, parvenir à améliorer les délais de manutention et de dédouanement, grâce à la simplification de plusieurs procédures" a-t-il déclaré.

Le chef du gouvernement a également souligné l'importance du secteur de l'importation, qui doit, selon ses dires, constituer "une cause nationale".

"Vous savez très bien que dans la plupart des cas, les procédures complexes constituent un obstacle à l'économie, à l'investissement et à la création d'emplois. C'est pourquoi nous avons décidé de combattre la bureaucratie qui est devenue une réalité en Tunisie. Nous sommes ainsi ouverts à toute proposition qui nous aidera à alléger ces procédures administratives" a-t-il ajouté

Youssef Chahed est également revenu sur le plan de relance de l'économie présenté devant l'ARP, et qui sera au cœur de la stratégie économique du pays.

Selon lui, ce plan tournera autour de dix axes essentiels, qui seront une priorité pour le gouvernement pendant l'année 2018:

  • Lever tous les obstacles à l'investissement
  • L'amélioration du financement des PME
  • L'élaboration d'un programme national exceptionnel pour l'appui de l'exportation
  • Le développement dans les régions intérieures
  • Lancer le programme "Tunisie Tribune Numérique 2020"
  • Lancement du projet tunisien de l'énergie solaire
  • Lancer les travaux d'études pour la création des quais 8 et 9 du port de Radès
  • L'activation du livre blanc relatif à l'endettement du secteur du tourisme et le lancement d'une stratégie pour soutenir ce secteur
  • Le soutien du programme d'essaimage
  • La révision des structures d'appui aux entreprises et aux promoteurs
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.