Liberté dans le monde: La Tunisie demeure le seul pays libre du monde arabe d'après le rapport 2018 de Freedom House

Publication: Mis à jour:
Imprimer

D'après le rapport 2018 de liberté dans le monde établi par l'ONG américaine Freedom House, la Tunisie reste, cette année encore, le seul pays "libre" du monde arabe.

Si le pays peut se vanter de conserver ce statut d'exception au sein de la région la plus défavorisée en matière de liberté, il enregistre cependant une nette dévaluation dans le domaine par rapport aux années précédentes.

f

Elle obtient actuellement la note de 2,5/7 en termes de liberté (1 représentant le degré de liberté le plus élevé et 7 le plus bas), avec 2/7 en matière de droits politiques et 3/7 pour les libertés civiles.

Son score global pour l'année 2018 est de 70/100 (100 représentant le degré de liberté le plus élevé et 0 le plus bas).

L'ONG souligne en effet que le classement de la Tunisie en matière de droits politiques a subi une importante dévalorisation passant de 2 à 3, "en raison du nouveau report des élections municipales et d'une pression grandissante sur le système politique exercée par de puissants éléments de l'ancien régime".

Déplorant ainsi les signes manifestes d'une "rechute", Freedom House ajoute que "le prolongement d'un état d'urgence instauré pendant deux ans a également participé à signaler l'érosion de l'ordre démocratique en Tunisie".

a

Par ailleurs l'ONG pointe du doigt une sécurité locale qui serait, selon l'organisation, notamment menacée par "l'anarchie en Libye voisine où les conflits entre les autorités rivales à l'Est et à l'Ouest ont mené à une paralysie politique".

En ce qui concerne les autres pays du Maghreb, l'Algérie reste considérée par l'organisation comme "non libre" tandis que le Maroc conserve son statut "partiellement libre".

45% des pays du monde sont considérés comme "libres", 30% "partiellement libres" et 25% "non libres"

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.