Mort de Abdessalam Tarmoun, chef du Mouvement des enfants du Sud pour la justice

Publication: Mis à jour:
ABDESLAM TARMOUN
Twitter
Imprimer

Le chef du Mouvement des enfants du Sud pour la justice, Abdessalam Tarmoun, a été tué dans la nuit de lundi à mardi 09 janvier 2018 par un groupe armé dans la ville libyenne de Sebha, rapportaient mercredi plusieurs médias algériens et locaux.

Les mêmes sources expliquent que les membres de la famille de Abdessalam Tarmoun, basés à Djanet (Illizi) et Rouissat (Ouargla), ont été informés du décès du chef de cette organisation, qualifiée de "terroriste" et "séparatiste" par les autorités algériennes.

Abdessalam Tarmoun a ainsi été "tué par un groupe armé anonyme tout près de la ville libyenne de Sebha".

Le mouvement terroriste dirigé par Abdessalam Tarmoun, 49 ans, est accusé par les autorités algériennes d'être impliqué dans des opérations terroristes contre des sites sécuritaires et militaires dans le Sud de l'Algérie, entre 2007 et 2014.

Le mouvement a cessé ses activités terroristes en 2015, selon les mêmes médias. Une partie de ses éléments se sont alors rendus aux forces de l'ANP en 2016.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.