Le film tunisien "La belle et la meute" en lice pour le prix de l'Académie des Lumières du meilleur film francophone

Publication: Mis à jour:
KAOUTHER BEN HANIA
ANGOULEME, FRANCE - AUGUST 24: (L-R) Team of the movie 'La belle et la meute', actress Mariam Al Ferjani and director Kaouther Ben Hania attend the 10th Angouleme French-Speaking Film Festival : Day Three, on August 24, 2017 in Angouleme, France. (Photo by Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images) | Bertrand Rindoff Petroff via Getty Images
Imprimer

Après "Nhebek Hedi" de Mohamed Ben Attia en 2017, le film "La belle et la meute" de Kaouther Ben Hania vient d'être sélectionné pour faire partie de la compétition du meilleur film francophone lors de la 23ème édition des Lumières de la presse internationale en France.

Le film a remporté plusieurs récompenses à l'international et a fait couler beaucoup d'encre. "La belle et la meute" dessine une phase bouillonnante de la Tunisie. Entre Mariem, la fille violée, et son ami, qui se rebellent contre l'ordre des policiers, ces derniers qui tendent à préserver leur impunité, le personnel médical où l'on retrouve l'attentionné et le terriblement inhumain, "la Belle et la meute" est plus qu'un film, c'est le portrait cru et cruel de la Tunisie.

LIRE AUSSI: La Belle et la meute: Pourquoi beaucoup de Tunisiens se reconnaitront dans ce film?

"La belle et la meute" est en lice avec quatre autres films dans cette catégorie, en l'occurrence, "Avant la fin de l’été" de Maryam Goormaghtigh, "Noces" de de Stephan Streker, "Paris pieds nus" de Dominique Abel et Fiona Gordon et "Une famille syrienne" de Philippe Van Leeuw.

Lors de cette édition, parmi une centaine de films qui concourraient pour les compétitions officielles, 44 films en totalité ont été sélectionnés et seront soumis au vote final de 80 académiciens représentant plus de trente pays.

La remise des prix aura lieu le 5 février 2018 à l’Institut du Monde Arabe à Paris (IMA).

Les Lumières de la presse internationale ont été créés en 1995 à l’initiative du producteur français Daniel Toscan du Plantier et du journaliste américain Edward Behr.

LIRE AUSSI: Kaouther Ben Hania, réalisatrice de "La Belle et la meute": Agitatrice et féministe malgré elle (INTERVIEW)

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les films qui ont marqué l'année 2017
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction