A seulement 19 ans, Ines Ibbou donne déjà de l'espoir au tennis algérien

Publication: Mis à jour:
INESIBBOU
Facebook/arabtennisnews
Imprimer

Étoile montante du tennis algérien, Ines Ibbou n'a que 19 ans et a déjà une riche carrière à son actif. Numéro 1 du tennis féminin en Algérie et championne d'Afrique de tennis en 2015, la jeune femme représente avec brio l'Algérie lors de prestigieux tournois internationaux.

A son actif, des participations junior à Roland Garros, Wimbledon et l'US Open. Dernière compétition en date, le tournoi pro-féminin de Nules en Espagne où elle a fini dans le tableau final et terminé la saison en beauté.

Pourtant, rien ne prédestinait Ines à une pratique professionnelle de ce sport. Tout a commencé par un "simple hasard", raconte la jeune femme:

"J'avais 6 ans lorsqu'un coach est venu dans mon école, à Alger, pour initier les enfants et leur faire découvrir le tennis. Depuis, je n'ai jamais abandonné ce sport, mes entraînements sont devenus plus intensifs et voilà où j'en suis aujourd'hui" glisse-t-elle sourire aux lèvres.

Et puis, l'initiation est devenue carrière. Sa progression au fil des années la convainc à délaisser les stylos pour les raquettes. Même si la vie de joueuse de tennis de haut niveau n'est pas toujours facile.

"Je suis souvent loin de ma famille lorsque je me prépare ou que participe à des tournois... Cette année par exemple, je n'ai passé que 10 jours en Algérie"

Pour briller sur les courts, Ines Ibbou s'astreint à une hygiène de vie et à une préparation physique intense, entre sessions de renforcement musculaires et maîtrise de l'endurance.

Une préparation et un quotidien de champion qu'Ines Ibbou partage avec ses abonnés sur les réseaux sociaux. Actuellement en période de pré-saison, la jeune femme publie des vidéos d'entraînement ou de photos de tournois pour ceux qui souhaitent la suivre dans ses entraînements ou compétitions.

Suivie par des milliers d'internautes, Inès reçoit régulièrement des commentaires qui saluent ses efforts et l'encouragent à aller toujours plus loin. Un moteur pour celle qui devra relever un nouveau défi cette année : celui de faire ses preuves en catégorie senior.

Alors qu'elle avait réussi à atteindre la 24ème place dans le classement ITF junior mondial, son classement a dû être remis à zéro en 2017.

Un passage dans la cour des grands qui n'a pas découragé la jeune femme qui a réussi à se hisser au 700ème rang. Le secret de sa motivation inébranlable et de sa réussite ?

"Allier la force mentale et physique pour pouvoir se dépasser au quotidien. Lorsque je suis sur le terrain, mon seul adversaire, c'est moi."

Son objectif aujourd'hui? "Se hisser le plus possible dans le classement mondial avant la fin de l'année 2018."

C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.