Le Maroc veut démocratiser le paiement sans contact

Publication: Mis à jour:
CONTACTLESS CARD
Le Maroc veut développer le paiement par carte sans contact | Caiaimage/Paul Bradbury via Getty Images
Imprimer

PAIEMENT - Il sera désormais plus facile de payer sans insérer sa carte de crédit dans un terminal au Maroc. Les banques marocaines se lancent petit à petit dans l'émission de cartes sans contact et 20.000 terminaux de paiement électronique (TPE) devraient être équipés de cette technologie dans le royaume d'ici la fin 2018.

Baptisée "contactless", cette nouvelle technologie a déjà été lancée fin 2015 dans certains points de vente au Maroc par le Centre monétique interbancaire (CMI), en partenariat avec MasterCard. Le CMI vient désormais de s'associer avec Visa afin de permettre le paiement sans contact aux porteurs de cartes Visa, qui représentent environ 60% du parc des cartes bancaires au Maroc.

Le principe est simple: le détenteur d'une carte de paiement sans contact doit juste passer celle-ci au-dessus du TPE pour payer. Si la transaction est inférieure à 200 dirhams, il n'aura pas à entrer son code. Si elle est supérieure, il devra saisir son code sur le TPE.

Aujourd'hui, environ 13.000 terminaux au Maroc sont déjà équipés de cette technologie, notamment au Morocco Mall à Casablanca ou dans les supermarchés BIM.

"Nous sommes en train de déployer des nouveaux terminaux avec cette fonctionnalité dans les petites chaînes de supermarchés. Les enseignes de la grande distribution seront toutes équipées d'ici la fin janvier, puis nous viserons les principaux restaurants, snacks et fast-food du pays", explique au HuffPost Maroc Mikael Naciri, directeur général du CMI, qui précise que tous les TPE mis sur le marché depuis mars 2016 sont désormais équipés de la technologie sans contact.

"Les habitudes sont en train de changer"

Côté banque, le paiement sans contact n'est pas encore suffisamment démocratisé. Seules quelques banques marocaines se sont mises à délivrer des cartes sans contact. "Elles s'y mettent progressivement. Il est aussi important de sensibiliser les porteurs de cartes et les commerçants", indique M. Naciri. "Ça démarre timidement, mais les habitudes sont en train de changer. Beaucoup d'étrangers au Maroc utilisent leurs cartes sans contact".

En matière de sécurité, "il n'y a pas de risques particuliers", assure le DG du CMI. Les informations émises par la carte sont cryptées et sont uniquement reconnues par le terminal de paiement. "Même si la personne perd sa carte et que le voleur veut l'utiliser pour des paiements de moins de 200 dirhams, au bout du 2e, 3e ou 4e paiement (en fonction des banques), le code bancaire sera demandé", explique M. Naciri.

Le paiement sans contact, de plus en plus répandu en Europe et aux Etats-Unis, permet un gain de temps pour l'utilisateur, notamment au passage en caisse. "C'est plus de confort pour le client qui n'a pas besoin d'insérer sa carte au niveau du TPE", souligne M. Naciri.

Si, à terme, la majorité des commerçants marocains devraient être équipés de TPE sans contact, il faudra cependant attendre encore un peu avant que les petits épiciers de quartier ne s'y mettent. "Il ne courent pas après les TPE", reconnaît M. Naciri. "Mais tous ceux que l'on arrive à équiper aujourd'hui le sont automatiquement avec un TPE sans contact. Il faut maintenant qu'il y ait suffisamment de porteurs de cartes sans contact", conclut-il.

LIRE AUSSI: