France: record "historique" des demandes d'asile, la barre des 100.000 franchie en 2017

Publication: Mis à jour:
OFPRA
Pascal Brice (R), the head of OFPRA, French Office for Refugees and Stateless Persons, comforts an Ethiopian migrant, member of the Oromo community, who cries as he leaves the "Jungle" to be transfered to reception centers during the start of the dismantlement of the camp in Calais, France, October 24, 2016. REUTERS/Pascal Rossignol | Pascal Rossignol / Reuters
Imprimer

IMMIGRATION - Le nombre des demandes d'asile en France a franchi la barre des 100.000, selon un communiqué de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra). Avec une hausse de 17%, l'Ofpra annonce un record "historique". 100.412 dossiers de demande d'asile ont ainsi été déposés auprès de l'organisme français, majoritairement en provenance d'Albanie et d'Afrique de l'Ouest, rapporte Pascal Brice, directeur de l'Ofpra, à des médias français.

Il s'agit d'une hausse "soutenue" même si "ce n'est pas un afflux massif", a expliqué ce dernier, notant que "cela confirme que la France est dans les tout premiers pays de la demande d'asile en Europe", derrière l'Allemagne notamment, qui pourrait enregistrer le double. Le "taux d'accord", soit les demandeurs devenant réfugiés, a quant à lui fléchi, passant de 38 % en 2016 à 36% l'an dernier, dont 27% accordés par l'Ofpra (soit près de 43.000 personnes).

En 2017, le premier pays d'origine des demandeurs d'asile a été l'Albanie, pourtant sur la liste des "pays d'origine sûre", avec 7.630 demandes (hors mineurs accompagnants), soit une hausse de 66%, ajoute la même source. Le deuxième pays d'origine est l'Afghanistan avec 5.987 demandes, soit une hausse de 6%. Viennent ensuite les ressortissants d'Haïti (stable, avec 4.934 demandes), puis les Soudanais ( avec 4.486, soit une baisse de 24% par rapport à l'an passé). Quant aux demandeurs originaires d'Afrique de l'Ouest, les Ivoiriens viennent en tête avec 3.243 demandes soit le double par rapport aux données de 2016.

Concernant le nombre de demandeurs d'asile marocains, l'Ofpra ne se prononce pas pour l'instant, indique au HuffPost Maroc l'office français, précisant qu'un rapport d’activité avec les chiffres détaillés pays par pays devrait être publié à la fin du premier semestre.

LIRE AUSSI: