Plus de 200 migrants forcent la frontière entre le Maroc et Melilla

Publication: Mis à jour:
MIGRANTS
Twitter
Imprimer

MIGRANTS - Il s'agit du premier passage en force de masse de cette année 2018. Plus de 300 migrants ont tenté d'escalader le grillage séparant le Maroc de Melilla samedi 6 janvier, explique Reuters.

Selon El Faro Melilla, 209 ont réussi à rejoindre l'enclave espagnole. Un policier qui tentait d'empêcher un migrants de franchir la frontière a été blessé par un des crochets utilisés par ces derniers pour escalader le grillage de 20 mètres de hauteur, rapporte l'AFP.

Un policier à qui le président de Melilla, Juan José Imbroda, a exprimé sa solidarité sur Twitter:

"Mon soutien à la garde civile, qui défend la frontière de l’Espagne à Melilla et au garde blessé par des immigrés violents.
"

Toujours selon l'AFP, quatre migrants ont également été blessés.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs vidéos circulent montrant ces jeunes hommes en train de courir dans le rues de la ville espagnole. Plusieurs ont depuis trouvé refuge dans un centre de détention:

Comme le rappelle la radio française Europe 1, qui cite l'agence des frontières de l'UE Frontex, en 2017, 22.900 personnes ont traversé de force les frontières séparant le Maroc de Sebta et Melilla.

Un chiffre en hausse que la presse espagnole et nombreux experts incombent notamment à la dangerosité de la route libyenne, qui a poussé plusieurs migrants à préférer celle du Maroc, considérée plus sûre. Cependant, selon Frontex, citée par RFI, cette hausse serait due au fait que "certains réseaux de passeurs se soient déplacés le long des côtes marocaines".

LIRE AUSSI: