Riyad modifie le statut d'Aramco en vue de son introduction en Bourse

Publication: Mis à jour:
ARAMCO
A Saudi Arabian Oil Co. (Aramco) logo sits on an electronic display at the company's corporate pavilion during the 22nd World Petroleum Congress in Istanbul, Turkey, on Wednesday, July 12, 2017. Oil fell from the lowest closing price in two weeks as talk of Libya and Nigeria being requested to cap their production failed to dispel doubts about the effectiveness of OPECs cut. Photographer: Kostas Tsironis/Bloomberg via Getty Images | Bloomberg via Getty Images
Imprimer

L'Arabie saoudite a modifié le statut du géant pétrolier public Saudi Aramco, devenu une société par actions en vue de son introduction en Bourse, selon une décision gouvernementale publiée hier au Journal officiel et entrée en vigueur au 1er janvier.

Un conseil d'administration provisoire, une première pour Aramco, sera nommé sur la base des recommandations du ministre du Pétrole, en attendant la mise en place "d'un conseil d'administration conformément aux dispositions statutaires".

Le texte ne précise pas si le conseil d'administration sera élu ou désigné. L'État conservera la propriété de la majeure partie des actions d'Aramco, selon le texte du JO.

L'Arabie saoudite prévoit la cession de moins de 5 % d'Aramco, via une introduction en Bourse au second semestre 2018, dans le cadre d'un plan de restructuration de son économie, trop dépendante de l'or noir. Cette introduction, présentée comme la plus importante de l'histoire, devrait générer d'importants revenus, jusqu'à 100 milliards de dollars, pour l'Arabie saoudite, confrontée à des difficultés économiques en raison de la baisse des cours du brut.

L'Arabie saoudite a accumulé ces quatre dernières années 258 milliards de dollars de déficit budgétaire. Ce dernier devrait atteindre 52 milliards de dollars en 2018, selon les autorités de Riyad.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Loading...