Accusée de racisme, Naïma Ababsa réagit violemment

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Naïma Ababsa suscite depuis jeudi 04 janvier 2017 une vive polémique sur les réseaux sociaux. La chanteuse est accusée de racisme après avoir écrit dans un post Facebook que la compagnie aérienne Air Algérie était devenue "Air Ouagadougou" car ne transportait que "des Africains".

Elle a rejeté ces accusations ce samedi dans un nouvel post, qualifiant ceux l'ayant traité de raciste de "mesquins" et d"hypocrites".

A bord d'un avion ce vendredi, Naïma Ababsa a publié sur son compte Facebook deux selfies ciblant vraisemblablement une ressortissante africaine, assise derrière elle. Dans la description des deux images, la chanteuse, "enragée", regrettait ainsi que la compagnie Air Algérie soit "devenue Air Ouagadougou" qui ne transporte "que des africains à bord", avant de préciser qu'elle "ne les déteste pas".

Ce post, dans le quel la chanteuse s'est notamment plainte de "claquements de chewing-gum", a suscité l'indignation et le courroux des internautes. Sur les réseaux sociaux, Naïma Ababsa, dont le post "honteux" a été enregistré par ses abonnés, a ainsi été accusée de racisme.

La chanteuse, après avoir supprimé ce post, a réagi ce samedi pour dénoncer violemment "tous ces mesquins qui (l)'ont traitée de raciste". Elle a affirmé dans son second post qu'elle se plaignait surtout des claquements de chewing-gum, accusant ses "détracteurs" de vouloir "la salir".

Naïma Ababsa les a également qualifiés d'"hypocrites, qui ferait mieux d'aider ces (ressortissants subsahariens) jetés sous les ponts de Oued El Harrach".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.