Le "Blue Whale Challenge" aurait fait ses premières victimes au Maroc

Publication: Mis à jour:
BLUE WHALE
ShinOkamoto via Getty Images
Imprimer

INTERNET - Le jeu de la baleine bleue, ou "Blue Whale Challenge", a encore frappé. Cette fois-ci, c'est au Maroc qu'il aurait fait ses premières victimes. Un lycéen adepte de ce jeu viral a mis fin à sa vie en se jetant d'un l'immeuble où il résidait à Agadir, comme l'a rapporté ce jeudi la presse locale. L'ultime défi de ce jeu morbide? Le suicide.

L'adolescent, qui devait passer son baccalauréat cette année, était connu pour être introverti, poursuit la presse locale. D'après sa famille, le jeune garçon jouait beaucoup aux jeux vidéos et était devenu accro au "Blue Whale Challenge".

Deux autres Marocains auraient également trouvé la mort à cause de ce "jeu". Le quotidien arabophone "Assabah" rapportait ainsi le 30 décembre, le décès de deux casablancais. Le plus jeune, âgé de 8 ans et originaire du quartier de Hay Mohammedi, s'était suicidé en novembre dernier. La deuxième victime, une fillette de 12 ans qui vivait au quartier de Sidi Moumen, a été retrouvée pendue dans sa maison.

Si le jeu a été pointé du doigt, l'enquête ouverte n'a cependant toujours pas confirmé la raison de la mort de ces enfants.

En Algérie, le jeu a pris tellement d'ampleur en faisant cinq morts en moins d'un mois, qu'une enquête officielle a été ouverte par l'Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l'information et de la communication, comme le rapportaient début décembre nos confrères du HuffPost Algérie.

Les premiers résultats de l'enquête sont parvenus à établir un lien entre un cas de décès et le "Blue Whale Challenge", mais pas pour les quatre autres, comme l'a indiqué le ministre algérien de la Justice, Tayeb Louh. "La justice s'acquitte de sa mission dans la lutte contre la cybercriminalité et l'Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l'information et de la communication a ordonné en coordination avec les parquets compétents l'ouverture d'une enquête", a par ailleurs déclaré le ministre lors d'un entretien accordé à la chaîne de télévision algérienne ENTV.

Les joueurs du "Blue Whale Challenge" passent par 50 niveaux différents. Chaque jour, le jeu ordonne au participant de relever un défi. Les joueurs commencent par des défis d'apparence anodine, comme écouter une certaine musique ou ne plus parler pendant des heures. Au fur et à mesure du jeu, les challenges deviennent plus dangereux, avec des injonctions telles que de se mutiler les bras ou de regarder des vidéos sanglantes. Le jeu finit par ordonner au jeune, obnubilé par le jeu, de se donner la mort en se pendant ou en sautant du haut d'un immeuble.

Le jeu est apparu il y a près de deux ans dans un groupe du réseau social russe "VKontakte". Bien que deux suspects ont été arrêté en 2017 pour avoir inventé ce jeu morbide, le "Blue Whale Challenge" n'a cessé de faire des victimes dans plusieurs pays.

LIRE AUSSI:
Suicide au Maroc: Le grand tabou