Visites techniques: Le département de Amara augmente les capacités des centres

Publication: Mis à jour:
VISITE TECHNIQUE
Ministère équipement
Imprimer

APPEL D'OFFRES - Les centres de contrôle technique pourront bientôt augmenter leur capacité. Du moins à condition de remporter l'appel d'offres que vient de lancer le ministère de l'Équipement, du transport, de la logistique et de l'eau. Le département de Abdelkader Amara vient en effet de donner son feu vert pour l'ouverture et l'exploitation de lignes supplémentaires de contrôle technique dans les centres de contrôle technique agréés ouverts au public.

Aucun nouveau centre, mais des lignes supplémentaires

Une précision s'impose toutefois. Il ne s'agit pas de l'ouverture de nouveaux centres, mais bien de lignes supplémentaires qui devront de toute façon être construites ou aménagées dans le même local du centre déjà ouvert au public, comme spécifié dans le cahier de prescriptions spéciales (CPS) de l'appel à concurrence.

Au total, quelque 110 lignes de contrôle technique supplémentaires seront ouvertes, dont 70 pour les véhicules légers et 40 pour les véhicules poids lourds de toute catégorie y compris les autocars. La démarche devrait porter le nombre global de lignes à 1209, dont 959 pour véhicules légers et 250 pour poids lourd en exploitation dans les 451 centres de contrôles techniques répartis sur l'ensemble du territoire national.

Les centres en surcapacité?

La localisation géographique pour ces nouvelles lignes a également été précisée dans le CPS. Le document montre clairement que le ministère met l'accent sur les grandes villes, puisque la moitié de ces lignes devront être ouvertes à Casablanca, Rabat-Salé, Marrakech, Tanger et Fès. Une décision qui pourrait faire jaser la profession comme l'avait fait l'appel d'offres de 2016 pour l'ouverture de nouveaux centres. Les acteurs du secteur avaient alors mis en avant l'argument de surcapacité du marché.

Rien que pour les véhicules légers, les lignes déjà disponibles offrent un potentiel de passage de près de 6 millions de véhicules par an si l'on prend en considération le quota par ligne de contrôle réglementé par l'État et fixé à 20 véhicules par jour. Or le nombre de visites techniques délivrées en une année ne dépasse pas 2,5 millions selon les chiffres du ministère, soit à peine le tiers des capacités des centres.

À noter que le dernier délai pour soumettre sa candidature est le 19 mars 2018 à 16h30 et qu'il sera procédé à l'ouverture des plis le 22 mars 2018 à 10h00 au Centre d'accueil et de conférences au siège du ministère à Rabat.

LIRE AUSSI: