En 2017, il y a eu en moyenne 4 morts et 20 blessés par jour sur les routes en Tunisie

Publication: Mis à jour:
CAR CRASH
Car accident on italian highway. | gabrieletamborrelli via Getty Images
Imprimer

Entre le 31 décembre au soir et le 1er janvier au matin, il y a eu 6 morts et 14 blessés victimes d'accidents de la route en Tunisie, a révélé Oussama Mabrouk, le chargé de communication au sein de l’Observatoire National de la Sécurité Routière relevant du ministère de l’Intérieur, à Mosaïque FM. Le plus grand nombre d'accidents a eu lieu dans le gouvernorat de Nabeul, suivi de celui de Sfax et enfin le grand Tunis. Le représentant de l'Observatoire national de la sécurité routière a expliqué que la première cause de ces accidents est l'excès de vitesse.

Il a précisé que ce chiffre est en baisse par rapport à l'année précédente mais reste alarmant, en indiquant qu'une moyenne de 4 morts et 20 blessés sur les routes est enregistrée chaque jour en Tunisie.

À noter que 249km/h est la vitesse la plus élevée enregistrée par un radar automatique en 2017.

Selon les chiffres de l'Observatoire National de la Sécurité routière, depuis le début de l'année 2017, 655 accidents ont été recensés dans le gouvernorat de Tunis soit près de 2 fois plus qu'à Ben Arous, deuxième gouvernorat le plus touché par les accidents de la circulation depuis le début de l'année.

En 2017, il y a eu 323 accidents de moins qu'en 2016. Il y a également eu 87 morts en moins qu'en 2016 sur les routes. Quant au nombre de blessés, il y a eu 633 blessés de moins par rapport à l'année 2016.

Plus de la moitié des accidents sont dus à la traversée de la route (19,9%), au manque d'attention (19,8%) et à la vitesse (17,8%).

Pour stopper ce fléau, le représentant de l’observatoire national de la sécurité a annoncé que des campagnes visant à sensibiliser les citoyens sur la nécessité de respecter la loi et les règles de sécurité routières vont se multiplier prochainement avec un ciblage particulier des enfants.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.