Iran : Au moins 10 morts dans les manifestations anti-gouvernement

Publication: Mis à jour:
IRAN
People protest in Tehran, Iran December 30, 2017 in this still image from a video obtained by REUTERS. THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. | Social Media / Reuters
Imprimer

IRAN - Le nombre des manifestants ayant perdu la vie en Iran ne cesse d'augmenter. Alors que les autorités avaient annoncé quatre morts entre le 30 et le 31 décembre, le bilan des décès s'est élevé, la veille du nouvel an, à 10 personnes, d'après ce qu'a rapporté, lundi, la presse locale.

Les protestations contre le gouvernement du président Hassan Rohani dénonçant "la corruption et la situation économique en Iran", ont commencé jeudi et continuent encore dans plusieurs villes du pays.

"Nous souhaitons mettre fin pacifiquement aux protestations, mais, en raison de la présence de certains individus et groupes, cet incident s'est produit et deux personnes ont été tuées", avait déclaré à la presse, le vice-gouverneur de la province de Lorestan, Habibollah Khojastehpour.

Selon la presse locale, quelques manifestants étaient armés et avaient essayé de prendre le contrôle des postes de police et des bases militaires.

Depuis le début des protestations, les Iraniens n'ont plus accès à Instagram. Les protestataires avaient dénoncé la situation dans leur pays grâce à l'application Telegram, selon CBS news, Facebook étant bloqué en Iran depuis les manifestations de 2009.

Le gouvernement finit par bloquer l'accès à l'application créée par Pavel Durov, après que celui-ci ait refusé de fermer des comptes iraniens qui partageaient les photos et vidéos des manifestations.

LIRE AUSSI: