Pour l'historienne Sophie Bessis, la Tunisie vit "un moment de blocage de sa transition démocratique, par une tentative de restauration autoritaire"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Dans une interview sur la radio française France Culture, l'historienne franco-tunisienne, Sophie Bessis, a estimé que la Tunisie vit un "moment de blocage de sa transition démocratique", dans une période, dit-elle, "d'immobilisme et de tentatives incontestables de restauration autoritaire".

Bessis pense que la reprise progressive du tourisme tunisien ne signifie pas grand chose, face à ce qu'elle a qualifié de "catastrophe économique" et un pays "qui ne cesse de cumuler les déficits budgétaires".

"Oui, il y'a une reprise du tourisme, mais ce n'est pas le plus important, me semble-t-il. On assiste aujourd'hui à un moment de blocage de cette démocratie en construction depuis 2011" a-t-elle ajouté.

Bessis est également revenue sur l'alliance entre Nidaa Tounes et le mouvement d'Ennahdha, qualifiant celle-ci de "stratégique" et non de "cohabitation", et la désignant à l'origine du blocage de la transition démocratique.

"Ces deux partis s'adjoignent aujourd'hui de plus en plus les services des hiérarques de l'ancien régime. Pratiquement la moitié du gouvernement actuel est composée de membres de l'ancien parti du dictateur Ben Ali" déclare Sophie Bessis au micro de France Culture.

La politique tunisienne se trouve, selon Bessis, dans une sorte d'impasse, qui "favorise le délitement de l’État, la prospérité de la corruption et des réseaux mafieux transnationaux, qui sont représentés jusqu'au cœur de l’État".

"Je dirais que la Tunisie traverse une séquence, à la fois économique, sociale, et politique, aujourd'hui extrêmement dangereuse" a-t-elle conclu en s'interrogeant sur "comment la Tunisie réussira à s'en sortir".

Sophie Bessis, elle même historienne de renom, est la fille de Juliette Bessis historienne et universitaire spécialiste du Maghreb et d'Aldo Bessis militant syndicaliste et expert à la FAO.

Prix littéraire Paris-Liège en 2015 pour son livre "La Double impasse: l'universel à l'épreuve des fondamentalismes religieux et marchand" et Commandeur de l'Ordre de la République tunisienne, le dernier ouvrage de Sophie Bessis "Les Valeureuses: cinq Tunisiennes dans l'histoire" met en avant le "panthéon féminin de la Tunisie" comme le qualifiait le journal "Le Monde".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.