Karim Ibachirene, co-fondateur de e-Sahti: "Pharm'Net est un dictionnaire numérique algérien des médicaments"

Publication: Mis à jour:
PHARMNET
DR
Imprimer

Créée en 2017, la start-up e-Sahti s’est spécialisée dans la production de contenu digital dans le domaine pharmaceutique. La société édite "Pharm’Net", un dictionnaire numérique algérien des médicaments. De plus amples détails dans cet entretien avec Karim Ibachirene, co-fondateur de e-Sahti.

Parlez-nous de la startup e-Sahti ?

La société e-SAHTI (Sarl) dédiée à la communication digitale, spécialisée dans le domaine pharmaceutique, a été créée en février 2017, par une équipe par deux ingénieurs en informatique et un groupe de réflexions (praticiens).

L’équipe de travail de e-Sahti est regroupée autour de plusieurs profils expérimentés en pharmaceutique d’un côté (métier) exerçant en Algérie, ainsi que Samir Daoudi, ingénieur informaticien, spécialiste en TIC et gérant de LTD Logisam (une startup fondée par des algériens à Londres). Notre devise, dans ce projet, est la réussite en Algérie et avec des compétences algériennes, d’ici et d’ailleurs.

L’opportunité dont a profité e-Sahti est l’existence d’un grand savoir-faire dans le domaine des TIC exerçant dans des institutions de renommées internationales et qui ont su s’associer pour donner à e-Sahti une identité Algérienne, pour enfin créer une solution complète dans le domaine pharmaceutique en Algérie.

Qu’est-ce qui vous a motivé pour vous lancer dans ce domaine ?

Le manque continu et flagrant constaté dans la disponibilité et la fiabilité d’informations spécifiques au métier pharmaceutique nous a motivé pour résoudre cette problématique. Nous avons aussi réfléchi aux problèmes que rencontrent les opérateurs en termes de communication sur leurs produits et leur disponibilité sur le marché algérien. Cela nous a conduit à penser sérieusement à la mise en place de la plateforme Pharmnet-dz.com dédiée exclusivement au domaine de la pharmaceutique.

Que peut apporter Pharm’Net aux praticiens et aux citoyens ?

D’abord, il s’agit d’un outil pédagogique et pratique mis au service des praticiens de la santé en général, ce qui manquait déjà énormément. Pharmnet-dz.com est un dictionnaire algérien complet des médicaments usités en Algérie, totalement digital avec la possibilité de faire véhiculer les communications entre les acteurs santé, en temps réel et d’une façon fiable.

On peut affirmer que c’est le 1er dictionnaire de ce genre et complet sur le marché à ce jour. Il s’agit d’un dictionnaire complet interactif de la nomenclature nationale des médicaments, disposant d’une base de données riche de médicaments avec leurs notices. Il permet de faire de la pharmacovigilance afin de signaler un effet indésirable suite à la prise d’un médicament. Il permet aussi de consulter les équivalents, les interactions médicamenteuses entre produits, et comporte un éditeur d’ordonnance intelligente, lisible à 100% et contrôlée automatiquement en interactions.

La plateforme donne la possibilité aux pharmaciens de signaler une rupture ou un épuisement de stock d’un produit. Elle met également en relation (communication) les acteurs santé (Importateur/producteur/pharmaciens/médecins).

Quel sont vos statistiques d’accès à la plateforme Pharm’Net ?

La plateforme Pharm’Net contient plus de 4703 médicaments répertoriés sur plus de 171 classes pharmacologiques et 28 classes thérapeutiques provenant des 316 laboratoires en Algérie et à l’étranger.

Pour ce qui est des accès dans la plateforme, depuis son lancement en février 2017, nous comptons environ 360.000 utilisateurs avec un taux de 34% de fidélité, avec 550.000 sessions ouvertes, à raison d’une moyenne de 3 minutes par session, et près de 6 millions de pages vues.

La fréquentation dans la plateforme est en pleine augmentation. Cela nous pousse à travailler encore plus, surtout que nous sommes en pleine prospection des autres laboratoires pour qu’ils placent leurs médicaments dans notre plateforme.

Notre travail ne s’arrêta pas là, l’objectif est d’en faire une plateforme complète qui servira toutes les parties agissant dans le domaine de la santé. Nous avons ajouté la fonctionnalité pharmacovigilance. Cette fonction permet de voir un formulaire sur lequel on peut énumérer les symptômes et les effets indésirables découlant de l’usage d’un médicament, afin de les signaler au laboratoire qui le commercialise.

Qui sont vos partenaires et les conventions que vous avez signées jusqu’à présent ?

Pour le moment e-Sahti a mis en place des partenariats appuyés de conventions avec le Conseil national de l’ordre des pharmaciens (CNOP), ainsi qu’avec la société Algérienne de la médecine générale (SAMG). En plus des fabricants partenaire qui affichent leurs produits sur la plateforme et d’autres partenariats sont en discussion avec d’autres institutions.

Quels développements prévoyez-vous pour ce projet ?

Notre plan de développement vise à digitaliser l’ensemble des services de la pharmacologie. Il s’agit de mettre en place une plateforme complète qui lie les acteurs santé depuis les institutions officielles jusqu’aux médecins, pharmaciens et patients. Ceci nous mènera plus tard à mettre en place une ordonnance intelligente, dont sa conception est en cours d’élaboration. Ce projet va résoudre beaucoup de problématiques qui lient les trois parties et va faciliter toutes les procédures.

Pharm’Net projette aussi de lancer une solution dans le domaine la phytopharmacie et la parapharmacie. Pour cet aspect, nous lançons un appel aux spécialistes et laboratoires pharmaceutiques à jeter un œil sur nos solutions digitales qui sont l’avenir de cette activité et l’objectif des institutions dans les programmes de digitalisation de l’activité économique du pays.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.