Véhicules de dépannage: L'État souhaite renforcer le contrôle

Publication: Mis à jour:
DEPANAGE
DR
Imprimer

CODE DE LA ROUTE - Les véhicules de dépannage peuvent parfois être à l’origine d’obstruction de la circulation. En cause, le comportement souvent imprudent des conducteurs de ces véhicules. Une situation qui a poussé le gouvernement à se pencher sur la question et à proposer une mesure pour y remédier. Un projet de décret a été validé en ce sens aujourd’hui, lors du Conseil de gouvernement.

Porté par le secrétaire d’État chargé du Transport, le texte juridique impose désormais de disposer de la carte professionnelle pour pouvoir conduire les véhicules d’assistance destinés au remorquage des véhicules tombés en panne ou accidentés. Une mesure nécessaire selon le gouvernement pour "renforcer les compétences de cette catégorie chargée de la conduite des véhicules utilisés dans cette activité et d’améliorer le niveau de la sécurité routière".

Un deuxième décret relatif au Code de la route a également été validé lors de cette dernière réunion gouvernementale de l’année. Il s’agit d’un texte qui concerne les mineurs âgés de plus de 14 ans et de moins de 18 ans qui souhaitent passer l’examen de conduite catégorie "AM", réservé aux cyclomoteurs dont la cylindrée ne dépasse pas 50 cc. Leurs candidatures seront désormais soumises à certaines conditions précisées dans le décret.

Le même texte actualise également certaines dispositions relatives aux notifications adressées aux intéressés en cas d’infractions nécessitant le retrait de points du permis de conduire. Les cas prévoyant d’informer les conducteurs ont été complétés et certaines dispositions ont été ajoutées notamment concernant les données relatives au solde de points restant après le retrait.

LIRE AUSSI: