Accident du bus à Casablanca: La société M'dina bus pointe du doigt l'état de la chaussée

Publication: Mis à jour:
ACCIDENT BUS
AIC Press
Imprimer

ACCIDENT - "Le bus roulait à une vitesse ne dépassant pas les 50 km/h. L’accident a été aggravé par des facteurs externes". La société du transport urbain de Casablanca M'dina bus réagit ainsi à l’accident provoqué par l’autobus desservant la ligne 97, ce jeudi matin, au boulevard Driss El Harti (quartier Sbata - Ben M’sik Sidi Othmane) à Casablanca.

Se basant sur "les premières données de la salle de contrôle et du suivi GPS du parc des autobus", la société estime que l’accident ne serait pas lié à une erreur humaine ou à l’état mécanique du véhicule, mais plutôt à l’état de la chaussée. "Se trouvant sur une chaussée mouillée à cause de la pluie, le conducteur a tenté de freiner mais a glissé sur une flaque d’huile, perdant ainsi le contrôle du véhicule", explique M'dina bus. Et cette perte de contrôle, ajoute la même source, a amené le chauffeur du bus à monter sur le trottoir où il "a percuté les bâches latérales du café Challoukh, ainsi qu’un poteau d’éclairage public". Le bus venait de quitter le terminus Anassi et de démarrer son trajet avec à son bord une dizaine de personnes en plus du chauffeur, précise la société.

Quant aux victimes, M'dina bus souligne qu’elles sont au nombre de six, toutes blessées. L’état de deux d’entre elles est jugée "grave mais pas critique", indique la société. Et d’ajouter que "les passagers du bus ont été immédiatement pris en charge et transportés aux centres hospitaliers Ibnou Rochd et celui de Ben M’sik Sidi Othmane afin de recevoir les soins nécessaires".

Par ailleurs, dans une déclaration au HuffPost Maroc, une source autorisée auprès de la société M'dina bus dément que des piétons et un agent de police aient été fauchés par cet autobus, contrairement à ce qui a été rapporté par certains médias. La même source précise aussi qu'aucun des blessés n'a été amputé de sa jambe, mais qu'un des deux blessés graves souffre d'une fracture à la jambe.

Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de l’accident. Mdina bus souligne que ses équipes travaillent avec les agents de la sûreté nationale sur cette enquête et "suivent de très près l’état des victimes dont plusieurs ont déjà quitté l’hôpital en cette fin de matinée".

LIRE AUSSI: