Foire de la production algérienne: 150 000 visiteurs attendus

Publication: Mis à jour:
ALGERIAN FAIR
Flying balloons with flag of algeria isolated on white | MikhailMishchenko via Getty Images
Imprimer

La Foire de la production algérienne (FPA) attire de plus en plus de visiteurs venus découvrir les nouveautés et les innovations de l'industrie nationale mais aussi profiter des réductions de fin d'année, notamment dans les stands des industries de l'électroménager et de l'ameublement.

Coïncidant avec les vacances scolaires et universitaires d'hiver, la 26 FPA a drainé un grand nombre de visiteurs venus découvrir les produits exposés et profiter des offres promotionnelles proposés sur un large éventail d'entre eux.

Le Palais des expositions (Pins maritime-Alger) a ainsi enregistré le week-end dernier plus de 25.000 visiteurs, selon les premiers chiffres avancés par la Société algérienne des foires et exportations (Safex) qui s'attend à quelque 150.000 visiteurs en tout d'ici à la clôture de la manifestation.

La plus forte affluence a été enregistrée au niveau du pavillon de la concorde civile (bâtiment central) où exposent quelque 10 entreprises spécialisées dans les industries électronique et électroménagère, proposant 15 nouveautés en moyenne par rapport à la précédente édition.

Des entreprises activant dans les industries électronique, électroménagère et électrique ont animé, à travers les différents stands, des rencontres de sensibilisation aux dangers des produits contrefaits, notamment les chauffages et les chauffe-eau très demandés en cette période de l'année.

Le responsable de la commercialisation d'une entreprise de production d'équipements électroménagers a déclaré à l'APS que "les entreprises de cette filière industrielle enregistrent une demande croissante sur les chauffages et les chauffe-eau en cette période". "Nous nous efforçons d'expliquer les techniques que nous utilisons dans nos produits pour éviter aux clients les pièges des produits contrefaits ou non conformes", a-t-il ajouté.

Selon un autre opérateur représentant une entreprise activant dans la même filière industrielle, il reste sur le marché d'important stocks de produits non conformes importés en 2013 et 2014. Ces produits sont très dangereux et peuvent "tuer", "d'où la nécessité pour nous en tant que producteurs locaux de contribuer aux actions de sensibilisation menées par les pouvoirs publics".

Concernant les projets de développement et d'innovation, les représentants des entreprises participant à la FPA ont mis en avant les niveaux d'intégration dans l'industrie locale. Des visites guidées ont été organisées pour les étudiants des universités et des instituts supérieurs spécialisés dans la filière technique, où ils ont reçu des explications sur les processus de production de la matière première à l'emballage en passant par le conditionnement à travers des projections vidéo.

Le taux d'intégration industriel dans le secteur de l'électronique et de l'électroménager s'élève, selon la majorité des exposants, à 60% (écran plasma haute définition et téléphones portables), et entre 70 à 90% pour une large gamme de produits électroménager, notamment les réfrigérateurs, cuisinières, chauffe-eau et fours électriques.

Toujours au pavillon central, les stands dédiés aux banques et entreprises financières participant au Salon national des finances "Expo-finances" connaissent une affluence importante des visiteurs, particulièrement des professionnels, commerçants, et de personnes exerçant des activités libérales, qui viennent pour des renseignements sur les produits bancaires islamiques.

Les crédits à la consommation proposés dans le cadre de la finance islamique ont suscité à leur tour beaucoup d'interêt

18 entreprises industrielles militaires au rendez-vous

Le pavillon "Concorde" a accueilli pour la deuxième année consécutive plus de 18 entreprises relevant des directions des industries militaires (matériel et infrastructures) et des commandements des forces maritimes et aériennes.

Ces entreprises activent dans plusieurs secteurs stratégiques, notamment les industries mécaniques (véhicules et engins industriels), la fabrication des pièces détachées, construction et maintenance des navires, réhabilitation du matériel d'aviation, électronique et industries du tissus, a indiqué à l'APS un responsable au sein de la Direction de la communication de l'Armée nationale populaire (ANP).

L'institution militaire a mobilisé des cadres militaires au niveau du stand dédié à l'industrie militaire pour expliquer le processus de production suivi, les caractéristiques techniques de chaque produit et son taux d'intégration", ajoute le même responsable.

Pour sa part, le Commandant Benziane Mokhtar, responsable qualité au laboratoire d'ingénierie et de développement de la mécanique et de l'électronique relevant de la Direction centrale du matériel, a relevé que cette institution, première du genre en Afrique, spécialisée dans la normalisation et la certification, permettra à l'Etat d'épargner d'importantes dépenses qui devaient a-t-il dit être dépensées dans la certification des produits à l'étranger.

Le laboratoire qui a permis "à l'Algérie d'acquérir une renommée internationale en matière de respect des normes de conformité", facilite l'entrée des produits algériens dans des marchés "les plus stricts" quant au respect des normes de qualité, explique M. Benziane.

Quant aux industries textiles militaires, elles ont connu un essor remarquable depuis 2012, selon le représentant du stand qui expose les différents produits destinés aux éléments de l'Armée nationale populaire (APN), atteignant, ainsi, un taux d'intégration industrielle de l'ordre de 100 %, à l'exception de la matière première, le coton.

Stand des constructeurs automobiles : forte pression et explications sur les crédits à la consommation

Le stand réservé aux entreprises locales spécialisées dans le montage des véhicules connait une forte affluence des visiteurs venus s'informer sur les produits des 9 concessionnaires qui exposent des modèles de véhicules montés localement mais, cette fois, sans ouvrir des espaces de vente.

Cependant bon nombre de visiteurs ont déploré la hausse des prix par rapport aux prix des mêmes modèles importés auparavant.

"Nous nous attendions à ce que les prix du véhicule monté localement soit à la portée de tous et moins coûteux, mais c'est tout le contraire qui se produit. Il faudra déposer la précommande, payer plus et attendre des délais pour la livraison, qui peuvent aller de 3 à 4 mois ", a affirmé, à ce propos, M. Karim. B (ancien cadre à la retraite).

Pour Souad. K ( employé) qui a acquis le même véhicule,en 2015, auprès du même concessionnaire à un prix inférieur de 50% par rapport au prix actuel, elle affirme que " cette situation ne peut inciter à l'achat".

Les préoccupations et interrogations des visiteurs se sont axées, pour la plupart, autour de la possibilité d'acquisition par le crédit à la consommation.

A ce propos, les représentants des entreprises exposantes ont précisé que le recours au crédit à la consommation demeure toujours en vigueur et qu'il suffit seulement de passer commande au niveau des showrooms des concessionnaires et de finaliser l'opération auprès des banques.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.