Le ministère de la Santé publique prend d'importantes mesures en faveur du gouvernorat de Siliana

Publication: Mis à jour:
TUNISIA SILIANA
Facebook / Electron Libre
Imprimer

Le ministère de la Santé publique a annoncé mardi, dans une publication sur sa page Facebook, un certain nombre de mesures en faveur du secteur de la santé dans le gouvernorat de Siliana, qui compte parmi les régions les plus démunies en termes de services médicaux.

Ainsi, en marge d'une séance de travail tenue au siège du ministère ce mardi 26 décembre, il a été décidé de construire un nouvel hôpital régional dans la ville de Makthar, d'un coût total d'environ 45 millions de dinars tunisiens, en plus de la mise en place d'un service d'urgence au centre de santé de base de la région d'Aroussa.

Il a également été convenu de fournir les moyens nécessaires pour la mise en oeuvre des projets en instance à l'hôpital régional de Siliana, et de mettre à disposition des établissements de santé de la région, du matériel médical et véhicules nécessaires.

Le renfort en médecins spécialistes sera également assuré, selon le ministère.

"Cet ensemble de mesures viennent répondre aux attentes des citoyens de la régions, et veilleront à la mise en place de services médicaux complets" ajoute le communiqué.

La réunion s'est tenue en présence du ministre de la Santé publique, Imed Hammami, de la secrétaire d’État Sonia Bencheikh, du gouverneur de Siliana, ainsi que de représentants de l'URTT et des cadres du ministère.

Un article publié par Agence-France-Presse en juillet 2017, avait d'ailleurs dressé un portrait du secteur de la santé publique tunisien qui, dit-il, "peine à remédier à ses multiples maux", évoquant des hôpitaux encombrés, des files d'attente interminables, un personnel épuisé, et des patients mécontents.

LIRE AUSSI
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.