Arrestation d'un ressortissant étranger pour falsification de billets de 100 euros à Rouiba

Publication: Mis à jour:
EURO
Quick loot in the store. Thief' s hands in black leather gloves stealing a money and putting it in the his hat. Many money. | FotoDuets via Getty Images
Imprimer

Les services de la Sûreté de la wilaya d'Alger ont arrêté un ressortissant étranger pour falsification de billets de banque en coupures de 100 euros dans une affaire d'escroquerie, de faux et d'usage de fausse monnaie et d'usurpation d'identité, indique dimanche un communiqué de ces mêmes services.

Les services de Sûreté de la circonscription administrative de Rouïba ont reçu une plainte déposée par un citoyen contre un ressortissant africain pour escroquerie et dans laquelle il a expliqué avoir été sollicité, il y'a une dizaine de jours alors qu'il se trouvait à Rouiba, par le mis en cause qui lui a demandé une aide de 10 millions de centimes pour retirer un colis de deux millions d'euros en provenance d'une banque suisse, ajoutant qu'après lui avoir donné cette somme, le mis en cause est revenu 1h après avec une caisse métallique fermée par un code et qu'une fois au domicile de la victime dans la wilaya de Boumerdès, l'inculpé a effectué un appel téléphonique, en actionnant le haut parleur, pour obtenir le code de la caisse, qui une fois ouverte, contenait des billets couverts d'une peinture verte", précise la même source.

Le communiqué précise que le mis en cause a remis à la victime deux billets, qu'il a lavés et qui se sont avérés être en coupure de 100 euros, en lui demandant de s'assurer auprès d'une banque que se ne sont pas de faux. Une fois sa victime rassurée, le mis en cause lui a réclamé un (1) milliard de centime pour l'achat d'un produit qui nettoierait la peinture verte.

Prise de doute, la victime a déposé plainte devant les services de Sûreté de la circonscription administrative de Rouïba qui ont fait le lien avec une plainte similaire déposée auprès de la police judiciaire de la même circonscription. Après d'intenses investigations, l'inculpé a été identifié et arrêté en reconnaissant les faits qui lui sont reprochés. L'enquête a révélé son implication dans l'usurpation de 9 identités.

Après finalisation de la procédure légale, l'inculpé a été présenté devant le procureur de la République territorialement compétent, qui a ordonné son placement en détention provisoire.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.