Les Etats-Unis annoncent des coupes de 285 millions de dollars au budget de l'ONU

Publication: Mis à jour:
UN
Brendan McDermid / Reuters
Imprimer

NATIONS UNIES - Après les menaces... le passage à l'acte. L’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, a annoncé, dans un communiqué, des coupes "historiques" de 285 millions de dollars de la contribution américaine allouée au budget biennal de fonctionnement de l’organisation des Nations unies.

Ces restrictions "historiques" toucheront le budget de 2018-2019 et viseront à "renforcer l’efficacité" de l’Onu, selon le communiqué. D’autres réformes imposées par Washington seront mise en place, prévient Nikki Haley qualifiant ces changements à venir de "grand pas dans la bonne direction".

D'après l'ambassadrice, les Etats-Unis ont également convenu avec les Etats membres de "réduire les fonctions de gestion et de soutien de l’ONU, de renforcer le soutien aux priorités clés des États-Unis dans le monde et d’inculquer plus de discipline et de responsabilité dans l'ensemble du système de l’ONU".

Fustigeant "l’inefficacité et les dépenses excessives" de l’Organisation, Nikki Haley a promis de "continuer de chercher les moyens pour augmenter l’efficacité de l’Onu, tout en protégeant nos intérêts". Et d'ajouter qu'il n'est plus question "qu'on profite de la générosité du peuple américain".

La réduction de la contribution américaine aux budgets de l’Onu a été l’une des priorités de la nouvelle administration américaine. Le président Trump avait annoncé, dès le début de son mandat, il y a un an, ses intentions de réduire ses contributions sans pour autant préciser de chiffres.

Premier contributeur aux budgets onusiens, les Etats-Unis participent à hauteur de 22% au budget du fonctionnement de l’Organisation, estimé à 5,4 milliards de dollars, et de 28% au budget des opérations de maintien de la paix, qui culmine à 7,9 milliards de dollars.

LIRE AUSSI: