Le Conseil de la ville de Casablanca adopte 2 conventions pour le développement de la ville

Publication: Mis à jour:
CASABLANCA
Getty Images
Imprimer

PROJET - Le Conseil de la ville de Casablanca a tenu, vendredi 22 décembre, une session extraordinaire, consacrée à l'examen et au vote de deux projets de conventions relatives aux programmes de développement dans la métropole.

Adoptée à l'unanimité, la première convention, porte sur les modalités d’octroi de prêts du Fonds d’équipement communal du Conseil de la préfecture de Casablanca afin de financer une partie du programme de développement territorial à Casablanca. 

Votée par la majorité des participants, la deuxième convention, concerne quant à elle, la gestion déléguée entre la commune de Casablanca et la société de développement local "Casablanca-service’’. Ce projet relatif à la gestion intégrée d’administration du programme de la Banque mondiale (BM) de l’année 2017, a été élaboré sur la base de l’accord de partenariat récemment signé entre la BM et le Maroc.

Signé par le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Boussaid, la directrice du département de la BM pour le Maghreb et Malte, Marie Françoise Marie-Nelly et le maire de Casablanca, Abdelaziz El Omari, cet accord conclu entre le Maroc et la Banque Mondiale concerne l’octroi d’un prêt de 202 millions de dollars (soit environ 1,9 milliard de dirhams) pour la réalisation des objectifs de développement urbain de la ville de Casablanca (2015-2020).

Un prêt qui vise à renforcer la capacité d'investissement de la ville de Casablanca (qui concentre 12% de la population du pays et génère 20% du PIB national), en améliorant le système de gestion des recettes municipales et en mobilisant davantage de capitaux privés au moyen de partenariats public-privé (PPP).

Il a également pour objectif d'améliorer le cadre urbain et l'accès aux services de base grâce au raccordement à l'électricité, à l'eau et au réseau d'assainissement de quelque 10.000 foyers dans nombre de quartiers défavorisés du Grand-Casablanca, ainsi qu'à la réfection de la voirie, des trottoirs, de l'éclairage public, des espaces verts et des feux de signalisation.

LIRE AUSSI: