Les ossements du père de Si L'Hocine rapatriés de Tunisie, commémoration du 2e anniversaire du décès du fondateur du FFS

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Les ossements du père de feu Hocine Ait Ahmed, mort et enterré en Tunisie en 1958, ont été rapatriés en Algérie. Des membres de la famille du fondateur du FFS ont accompagné vendredi 22 décembre 2017 sa dépouille pour enterrer ses ossements à Ait Yahia, dans la wilaya de Tizi Ouzou.

La dépouille du père de Si L'Hocine, un notable musulman, a été réinhumée aux côtés de son fils et de son épouse, dans son village natal, Aït Yahia, vendredi à l'occasion de la commémoration du 2e anniversaire du décès du moudjahid et militant pour la démocratie, survenu le 23 décembre 2015 à Lausanne, en Suisse.

Hocine Aït Ahmed, militant de la cause nationale depuis sa jeunesse et un des dirigeants de l'Organisation Spéciale (OS), a longtemps vécu en exil, en Egypte, puis en Tunisie, avant son arrestation, en compagnie de quatre autres dirigeants du FLN, le 22 octobre 1956, durant son voyage du Maroc vers la Tunisie.

En 1962, il s’engage dans la rébellion et fonde le Front des forces socialistes. En 1965, à sa sortie de prison, il s'exile pour continuer à diriger son parti jusqu’à son retour, en 1989 lors de l’ouverture politique en Algérie.

Hocine Aït Ahmed est mort le 23 décembre 2015 à Lausanne, en Suisse, à l’âge de 89 ans. Il a été enterré le 1er janvier 2016 dans son village natal, Aït Yahia, conformément à ses dernières volontés. Ses funérailles ont rassemblé des centaines de milliers de personnes. Il était le dernier membre encore en vie des neuf chefs de la Révolution.

Son mot d'ordre qui continue d'avoir une grande résonance et qui reste d'actualité est: "le patriotisme aujourd'hui, c'est la démocratie". Hocine Aït Ahmed est probablement l'homme politique algérien qui a subi les campagnes de dénigrements les plus systématiques et les plus longues en Algérie.

Vendredi, des membres de sa famille, dont ses fils, cousins et son épouse ont ainsi commémoré son décès.

LIRE AUSSI: Hocine Aït Ahmed : l'homme qui aimait les militants et les Algériens

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.