Les photos les plus marquantes de 2017

Publication: Mis à jour:
Imprimer

INTERNATIONAL - Guerres éternelles, racisme, migration et terrorisme... L'année 2017 n'a pas été des plus joyeuses. Le constat saute aux yeux lorsque l'on découvre les images les plus marquantes de l'année présentées par Reuters. Comme chaque année, l'agence de presse britannique a sélectionné ses "100 meilleures photos", publiées ce 20 décembre sur son site.

Au fil des photos, les drames qui ont secoué 2017 prennent un visage, des réfugiés rohingyas qui sont plus d'un million à avoir fui les violences en Birmanie, à la guerre en Syrie qui, en 6 ans, a fait plus de 340.000 morts, en passant par le peuple irakien qui disparaît un peu plus, chaque jour, ou encore les migrants d'Afrique subsaharienne qui risquent leur vie en tentant d'atteindre une terre promise, et parmi lesquels plus d'un millier a été porté disparu en Méditerranée cette année, d'après le HCR.

2017 a également été la scène de plusieurs manifestations et de bouleversements politiques qui devraient encore faire parler d'eux en 2018. Retour sur 13 photos qui ont marqué l'année.

  • REUTERS/Marko Djurica
    Des migrants marchent dans la neige à l'intérieur d'un entrepôt abandonné à Belgrade en Serbie, le 11 janvier.
  • REUTERS/Siegfried Modola
    Une vue aérienne de maisons brûlées à Thonyor au Soudan du sud après une attaque contre les résidents par des hommes armés, le 23 février.
  • REUTERS/Goran Tomasevic
    Un homme portant sa fille, pleure en fuyant une partie de Mossoul contrôlée par Daech pour se diriger vers les soldats des forces spéciales irakiennes durant une attaque, le 4 mars.
  • REUTERS/Lucas Jackson
    Les agents de la police de New York arrêtent une participante de la marche "Une journée sans femmes" durant la journée internationale de la femme, le 8 mars.
  • REUTERS/Darrin Zammit Lupi
    Des migrants tentent de se maintenir à flot après être tombés de leur canot durant une opération de sauvetage réussie, effectuée par l'organisation maltaise MOAS (Migrant Offshore Aid Station) en mer Méditerranée, à 25 kilomètres de la côte libyenne, le 14 avril. Ce jour-là, les 134 migrants venus d'Afrique subsaharienne ont survécu.
  • REUTERS/Carlos Garcia Rawlins
    Un manifestant lève le drapeau national alors qu'une agence bancaire, située à l'intérieur de la Cour suprême, brûle durant une protestation contre le président vénézuélien, Nicolas Maduro, le 12 juin.
  • REUTERS/Toby Melville
    La fumée et les flammes s'élèvent de la tour Grenfell à Londres alors que les pompiers essaient d'arrêter l'incendie, le 14 juin.
  • REUTERS/Goran Tomasevic
    Un soldat des Forces démocratiques syriennes assis près de son camarade qui reçoit des soins dans un hôpital après être blessé par tireur de Daech, à Raqqa en Syrie, le 28 juin.
  • REUTERS/Carlos Barria
    Le président américain Donald Trump rencontre le président russe Vladimir Poutine, pendant une réunion bilatérale au Sommet du G20, à Hambourg en Allemagne, le 7 juillet.
  • REUTERS/Mohammad Ponir Hossain
    Hamida, une réfugiée rohingya, pleure son nourrisson de 40 jours, mort après que leur bateau s'est renversé près de la côte Shah Porir Dwip au Teknaf au Bangladesh, le 14 septembre.
  • REUTERS/Shannon Stapleton
    Un suprémaciste blanc, la bouche en sang après s'être fait frapper par un manifestant, au milieu de la foule venue assister à ou protester contre le discours de Richard Spencer, le porte-parole du mouvement d'extrême droite "Alt-right", à l'université de Floride, le 19 octobre.
  • REUTERS/Ivan Alvarado
    Des manifestants suivent la séance du Parlement catalan sur un écran géant lors d'une manifestation pour l'indépendance à Barcelone, le 10 octobre.
  • REUTERS/Hannah McKay
    Hosne Ara, 4 ans, un réfugié rohingya qui a fui Myanmar en septembre, écoute des enfants chanter au centre de Kutupalong dans un camp de réfugiés au Bangladesh, le 5 novembre.
LIRE AUSSI:

Suggérer une correction