La Maison de couture Alaïa annonce de nouveaux projets pour perpétuer l'héritage de son fondateur

Publication: Mis à jour:
AZZEDINE ALAIA
PARIS, FRANCE - OCTOBER 01: Azzedine Alaia and Pierre Cardin attend the 'Pierre Cardin' By Jean-Pascal Hesse Book Signing At Pierre Cardin Museum as part of the Paris Fashion Week Womenswear Spring/Summer 2018 on October 1, 2017 in Paris, France. (Photo by Laurent Viteur/Getty Images) | Laurent Viteur via Getty Images
Imprimer

Depuis le décès prématuré de son fondateur – qui a secoué les mondes de la mode et de la culture le 18 novembre dernier – plusieurs importants projets à Londres et à Paris ont déjà été annoncés par la Maison de couture Alaïa.

La griffe entend d'abord poursuivre son activité, en perpétuant le style unique et le savoir-faire d'exception imposés par le grand couturier tunisien, à travers la présentation d'une nouvelle collection au début de l'année 2018.

"Les prochaines collections de prêt-à-porter et accessoires de la Maison Alaïa seront présentées en janvier et mars 2018" grâce aux "multiples talents qui constituent la famille Alaïa – dont certains fidèles collaborateurs depuis plus de trente ans", a ainsi annoncé la Maison Alaïa Paris dans un communiqué.

À Paris, ville d'adoption d'Azzedine Alaïa depuis plus de 60 ans, la Maison prépare une exposition qui aura lieu au 18 rue de la verrière où se trouvent déjà l'atelier et la galerie du couturier.

C'est également à cette adresse emblématique du Marais parisien que l'enseigne de luxe ouvrira prochainement une fondation accueillant des expositions de mode et ayant pour ambition d'abriter "tous les trésors de la Maison et de son créateur".

Du côté de Londres, une exposition hommage intitulée "Azzedine Alaïa: The Couturier" au Design Museum – organisée avant la mort du couturier – avait déjà été annoncée pour le 10 mai prochain. Elle coïncidera avec l'ouverture d'un nouveau flagship situé au 139 New Bond Street.

La boutique londonienne s'imposera ainsi comme la première boutique étrangère de la griffe qui ne possédait jusque là que deux points de vente dans la capitale française dans les très prisées rue de Moussy et rue de Marignan.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.