Bientôt la mise en place d'un système de billetterie électronique au niveau de la TRANSTU

Publication: Mis à jour:
TUNISIA TGM
FETHI BELAID/AFP/Getty Images
Imprimer

"Le Système de billetterie électronique de la Société des Transports de Tunis (TRANSTU) entrera en exploitation vers la fin de l’année 2018 et permettra d’améliorer la qualité des services offerts aux voyageurs", a indiqué, mardi, le ministre du Transport, Radhouane Ayara.

En réponse à une question posée par le député Imed Daïmi, concernant le retard accusé dans l’entrée en exploitation de ce projet initialement prévue pour juillet 2015, Ayara a fait savoir que " ce retard est essentiellement dû au temps consacré à l’étude de financement du projet et à l’octroi de la garantie de l’Etat (2 ans et 8 mois) mais également à la phase de préparation de l’infrastructure nécessaire qui s’est étalée sur 1 an et 7 mois et à la lenteur des procédures d’acquisition de certains équipements techniques".

Ce retard s’explique également, selon le ministre "par le temps pris pour le traitement de la demande de remboursement des intérêts de retard adressée par le fournisseur et des réserves émises par les services du ministère au sujet de certains équipements informatiques livrés par le fournisseur ".

Toujours selon le ministre, "le ministère du Transport a envisagé une série de mesures visant à accélérer l’achèvement du projet, dont l’accélération du traitement du dossier de remboursement du fournisseur, l’accélération des opérations d’acquisition des équipements relatifs aux réseaux d’échanges d’information et de billetterie automatique et la fixation d’un nouveau calendrier avec le fournisseur pour la livraison des équipements nécessaires ".

Concernant le deuxième volet de la question du député relatif à l’intégration tarifaire et au système unique de billettique que le député assimile à une tentative de camoufler l’échec de finaliser le premier projet, le ministre a fait savoir " qu’une commission de suivi de la réalisation du projet d’intégration tarifaire sur le grand Tunis a été mise en place et que des formations sur les techniques d’intégration des systèmes tarifaires ont été dispensées au profit des cadres du ministère et des administrations concernées".

Le ministre a également affirmé "que le ministère s’emploie actuellement, à mettre en place l’équipe du travail qui sera chargée du suivi continue de ce projet ".

Il a par ailleurs annoncé " le lancement prochain de l’élaboration du cahier de charges relatif à ce projet ainsi que d’une étude sur les tarifs intégrés au niveau du grand Tunis, qui permettra de clarifier les options à retenir dans le cadre de ce projet".

Le ministère prépare également, selon le ministre, le lancement d’une étude stratégique sur les systèmes de transport intelligent.

Laquelle étude sera financée par l’Agence Française de développement dans le cadre de la convention d’assistance technique conclue entre le ministère et l’AFD et permettra de fixer les orientations stratégiques futures des systèmes de transport en Tunisie.

Le ministre a également précisé qu’un appel d’offres relatif au système de tarification du réseau ferroviaire rapide (RFR) au niveau du Grand Tunis sera lancé, dès l’achèvement du cahier de charges y afférent, afin que ce système soit prêt à l’exploitation avec le démarrage de ce réseau.

Ayara a considéré que le projet d’intégration tarifaire et du système unique de billettique avance dans la transparence totale et qu’il ne s'agit aucunement d'une tentative de camoufler les retards accusés par le premier projet relatif au Système de billetterie électronique de la Société des Transports de Tunis mais qu’il est au contraire, une continuité logique de celui-ci.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.